Cet article date de plus de quatre ans.

Transat Jacques-Vabre : en tête, Yann Eliès "dévale des vagues à un train d'enfer"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
voile
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur leur route à destination du Brésil, les skippers de la Transat Jacques-Vabre rencontrent une tempête et font face à une mer déchaînée.

Dans la catégorie Imoca, La Transat Jacques-Vabre est menée ce jeudi 9 novembre par le voilier St-Michel-Virbac de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès. Ce dernier a été joint par téléphone par France 2 ce jeudi matin. "Les conditions sont plutôt musclées. On dévale des vagues à un train d'enfer depuis quelques jours. Les conditions de vie à bord sont difficiles. On essaie de récupérer et de ne pas se faire dépasser par la machine", déclare le skipper.

"Pas loin de la rupture"

"Pour l'instant, ça ne se passe pas trop mal, mais on est un peu en bordure et en limite de ce que le bateau et les bonshommes peuvent encaisser. Donc on essaie de faire attention parce qu'on n'est jamais loin de la rupture quand même", conclut Yann Eliès. Par ailleurs, le multicoque d'Éric Defert et de Christopher Pratt a chaviré mercredi soir au large des Açores.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.