Transat Jacques Vabre : Lemonchois et Jourdain chavirent, les deux marins sains et saufs

Les deux concurrents embarqués à bord du trimaran "Prince de Bretagne" ont trouvé refuge à l'intérieur du bateau en attendant l'arrivée des secours.

Le maxi-trimaran \"Prince de Bretagne\", le 25 octobre 2015, au départ du Havre (Seine-Maritime).
Le maxi-trimaran "Prince de Bretagne", le 25 octobre 2015, au départ du Havre (Seine-Maritime). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Les deux marins sont sains et saufs. Le trimaran Prince de Bretagne, mené dans la Transat Jacques Vabre par Lionel Lemonchois et Roland Jourdain, a chaviré au large du cap Finisterre, dans le nord-ouest de l'Espagne, lundi 26 octobre. Selon un communiqué de leur équipe, ils "ont trouvé abri à l'intérieur" du bateau. "Ils n'ont pas demandé d'assistance et leur équipe technique met actuellement tout en œuvre pour organiser leur secours", est-il encore précisé.

Des conditions météo très difficiles

Au moment de l'incident, le bateau, long de 23,3 mètres, progressait à plus de 200 km au large de La Corogne (Espagne) avec des rafales à 30 nœuds (55 km/h). La dépression que craignaient tant les concurrents de la Transat Jacques Vabre dimanche avant le départ du Havre a frappé fort lundi soir, contraignant deux autres équipages à abandonner ou faire demi-tour. Plusieurs navigateurs et non des moindres avaient en vain plaidé auprès de la direction de course pour que le départ soit retardé.