Cet article date de plus de deux ans.

Skipper indien en détresse sur la Golden Globe Race : "Le temps va jouer contre lui", redoute Alain Gautier

Le navigateur Alain Gautier est revenu, samedi sur franceinfo, sur la situation d'Abhilash Tomy, un des concurrents de la Golden Globe Race, qui a envoyé un signal de détresse vendredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le skipper indien Abhilash Tomy avant le départ de la Golden Globe Race aux Sables-d'Olonne le 29 juin 2018. (DAMIEN MEYER / AFP)

Abhilash Tomy "est dans une situation extrêmement délicate", a estimé samedi 22 septembre sur franceinfo le navigateur Alain Gautier, alors que le skipper indien est en détresse en mer.

Abhilash Tomy, 39 ans, fait partie des 17 marins qui participent à la Golden Globe Race, une course de voile partie le 1er juillet des Sables-d'Olonne, en Vendée. Les skippers doivent faire le tour du monde en solitaire en huit à dix mois à bord de petits voiliers dépourvus de moyens modernes.

Vendredi, le skipper indien a envoyé un message de détresse grâce à son téléphone satellite d'urgence, alors qu'il était à 1 900 miles nautiques de l'Australie : "Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever."

"À la merci des vagues"

Les organisateurs ont lancé un code rouge et une alerte à tous les navires pour lui porter secours. Samedi matin, le skipper a réussi à activer sa balise de détresse et envoyer un nouveau message : il est à l'abri dans son bateau mais son téléphone satellite ne fonctionne plus.

Selon Alain Gautier, navigateur et consultant sécurité lors des quatre dernières éditions du Vendée Globe, Abhilash Tomy est dans une "situation vraiment problématique" et dangereuse. "Un bateau sans mât est extrêmement vulnérable puisqu'il est à la merci des vagues. Quand on a de la vitesse, on arrive à négocier les vagues ; sans vitesse et avec un marin qui n'est pas capable de mener son bateau, le bateau peut aussi se retourner une autre fois."

Si le navigateur rappelle que "les capacités des hommes à se maintenir en vie dans des situations difficiles sont plus importantes que ce que l'on pense", il estime néanmoins que "le temps va jouer contre ce skipper indien".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.