Cet article date de plus de neuf ans.

Sidney Gavignet récupéré sain et sauf par un cargo

C'était l'un des favoris de la Route du Rhum : Sydney Gavignet, à la barre d'Oman Air Majan, l'un des (très) grands trimarans engagés dans la course, a subi une avarie "au niveau de la poutre avant sous le vent". Il a déclenché sa balise de détresse dans l'après-midi, et a été récupéré dans la soirée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Actualisé à 21h30

Fort heureusement, les conditions météo n'étaient pas trop violentes - des vents contraires, mais qui ne soufflaient qu'à 20 nœuds (un peu moins de 40 km/h).
_ Cela a rendu le sauvetage possible...

Le skipper a déclenché tout à l'heure (à 16h48 précises) sa balise de détresse ; il est victime d'une avarie majeure selon son équipe technique, “au niveau de la poutre avant sous le vent” - c'est la barre qui relie les coques latérales à la coque centrale.

Gavignet “a revêtu sa combinaison de survie et n'est pas blessé. Il a passé quelques heures dans la coque centrale qui est hors d'eau.”
_ Des contacts ont été pris avec les secours portugais. Un cargo s'est dérouté. C'est lui qui l'a récupéré, sain et sauf, vers 21h30. Le bateau devrait arriver dans 48 heures à Gibraltar, où le skipper devrait débarquer.

Sidney Gavignet, c'était l'un des favoris de cette Route du Rhum. A la barre d'Oman Air Majan, un (très) grand trimaran de 32 mètres, il pointait en 5e position de sa catégorie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Route du Rhum

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.