Cet article date de plus de neuf ans.

Francis Joyon, 2e de la Route du Rhum

Le skipper a franchi la ligne d'arrivée en pleine nuit, dix heures après Franck Cammas. Son trimaran est longtemps resté encalminé dans le canal des Saintes, entre l'archipel des Saintes et Basse-Terre. _ Thomas Coville est attendu dans la journée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

9 jours, 13 heures, 50 minutes et 48 secondes de course pour Francis Joyon. Son trimaran IDEC a passé la ligne d'arrivée, en Guadeloupe, en pleine nuit. Il était 21h52 heure locale, 2h52 heure de Paris.
_ Sur le parcours théorique de 3539 milles (6270 km) entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, Francis Joyon a réalisé une vitesse moyenne de 15,40 nœuds.

Joyon a mis dix heures de plus que le vainqueur de la Route du Rhum, Franck Cammas. La faute à une météo capricieuse : Joyon est longtemps resté encalminé dans le canal des Saintes, entre l'archipel du même nom et Basse-Terre.

A son arrivée - fêtée comme il se doit par un feu d'artifice - il a reconnu avoir vécu une course difficile, avec notamment quatre nuits blanches. “J'ai compris rapidement que Cammas avait un avion quand il nous a collés 100 milles après 24 heures de course. Ce n'était plus du domaine du nautisme.”

Spécialiste des grands records océaniques, Joyon détient depuis 2008 celui du tour du monde en solitaire sans escale (57 jours, 13 heures et 34 minutes).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Route du Rhum

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.