Feuilleton : avant de mettre les voiles (2/5)

Toute la ville de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) se prépare au départ de la Route du Rhum dimanche 4 novembre.

France 2

Un Américain s'est installé à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), il peint les paysages de la ville et des plages. C'est pour lui un paysage typique de la France. À l'école de voile, les jeunes sont en plein cours à bord de leur optimiste. Victoire, 10 ans, est dans son élément. "Moi ce que j'aime bien c'est le vent", se réjouit-elle. De nombreux skippers de la Route du Rhum ont commencé sur ces petits voiliers. L'enseignant transmet avant tout sa passion pour la mer et les régates.

Une nouvelle vie pour un voilier

Le Français est un trois-mâts de 46 mètres qui vient d'arriver au port. Construit il y a soixante-dix ans au Danemark, c'est la dernière folie de Bob Escoffier, figure de Saint-Malo. Ce navire assurait avant du transport de marchandises et de bétails dans le nord de l'Europe, il a aussi chassé la baleine. Aidé par quelques investisseurs, Bob Escoffier a racheté ce vieux bateau pour lui donner une nouvelle vie. Il souhaite par exemple y organiser des réceptions. Pendant ce temps, son neveu Loïc, pêcheur de métier, retrouve son bateau restauré. Mais arrivera-t-il à naviguer ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Le skipper du multicoque \"Groupama 3\" Franck Cammas au départ de la Route du rhum, course en solitaire, de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) à Pointe-à-Pitre, le 31 octobre 2010.
Le skipper du multicoque "Groupama 3" Franck Cammas au départ de la Route du rhum, course en solitaire, de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) à Pointe-à-Pitre, le 31 octobre 2010. (DAMIEN MEYER / AFP)