Cet article date de plus de neuf ans.

Cammas en tête d'une flotte scindée en deux

Il y a ceux qui ont choisi de faire route vers le sud. A leur tête Franck Cammas mène la course. L'autre "bande" a choisi le nord. Sidney Gavignet était le favori, mais il a dû abandonner après un démâtage. Thomas Coville est donc désormais le premier "nordiste".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © AFP)

Tous n'ont qu'un seul objectif : éviter l'anticyclone des Açores. Cette zone de calme est le piège des navigateurs en route pour Pointe-à-Pitre. Certains ont donc décidé de le contourner par le sud. Franck Cammas est le premier de ces "sudistes" et se retrouve en tête du classement général. Derrière lui Francis Joyon (IDEC), deuxième, et Yann Guichard (Gitana XI), troisième.

"L'option sud paraît bonne" déclaré Cammas lors d'une vacation radio mercredi. "Ceux qui sont au nord perdent un peu de temps dans un vent instable, au près (de face) et avec plus de mer que moi". Mais il lui faudra faire plus de route que ses camarades au nord pour rallier Pointe-à-Pitre...

Les "nordistes" contournent donc les Açores par le nord. Sidney Gavignet les menait jusqu'à son abandon hier soir suite à une avarie majeure. Il a été récupéré sain et sauf par un cargo. Thomas Coville sur (Sobedo) avait lui aussi choisi cette option mais se retrouve piégé par "des vents très erratiques et une mer formée".

Autre mauvaise nouvelle: l'abandon de Christine Monlouis, première femme antillaise à disputer la Route du Rhum. Son voilier a démâté dans la nuit de mardi à mercredi à la suite d'une collision avec un bateau de pêche.

Caroline Caldier, avec agences

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Route du Rhum

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.