Route du Rhum : le propriétaire du bateau de François Gabart saisit la justice pour pouvoir prendre le départ

Le trimaran du skipper français est au cœur d'un imbroglio en raison d'une non-conformité aux règles de sécurité, ce que récuse le popriétaire de l'Ultim qui a déposé un recours au tribunal de Paris jeudi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le trimaran Ultim de François Gabart au coeur des débats. (GUILLAUME GATEFAIT)

Partira, partira pas ? Ce ne sont pas les alizés qui manquent pour faire décoller l'immense trimaran du champion 2014 de la Route du Rhum mais bien un aval technique de la classe Ultim (la catégorie des plus grands multicoques). En cause ? Une non-conformité potentielle aux normes sécuritaires. François Gabart, skipper du trimaran, et Didier Tabary, propriétaire du bateau, ont annoncé, jeudi 12 mai, déposer un recours en justice pour pouvoir s'aligner sur le départ de la Route du Rhum 2022, le 6 novembre prochain à Saint-Malo.

Toujours absent de la liste de départ

Si la date limite des inscriptions pour la célèbre course au large était fixée au 31 mars, François Gabart n'apparaît toujours pas sur le listing de départ. Après six mois de négociations infructueuses entre la classe Ultim et le Trimaran SVR-Lazartigue, le propriétaire du bateau a saisi le tribunal judiciaire de Paris. Un dernier recours pour trancher le litige.

"Aujourd’hui, le refus discrétionnaire de la Classe d’honorer ses engagements nuit sciemment à la préparation du Trimaran et de son skipper, et va à l’encontre de toute équité sportive puisque la préparation de la Route du Rhum est déjà largement entamée. Le préjudice qui en résulte est considérable", souligne le communiqué.

Une classification Ultim interrogée

Le trimaran de François Gabart était arrivé deuxième de la Transat Jacques-Vabre en novembre 2021. Le skippeur avait pu s’engager sur la célèbre course grâce à une dérogation, les organisateurs l’ayant enregistré non en classe mais en catégorie, ce qui permet des aménagements. Ce n'est pas le cas pour la Route du Rhum. 

"Les membres de la Classe, concurrents directs du Trimaran, (...) essaient désormais d’instrumentaliser l’institution de la voile qu’est World Sailing dans le but d’écarter le Trimaran SVR-Lazartigue de la Route du Rhum 2022 et des courses futures ouvertes aux Ultims", ajoute le constructeur. Au cœur du litige : l’enfoncement du cockpit de François Gabart, encastré dans la coque centrale qui le fait gagner en aérodynamisme. Si la règle suppose que ce dernier reste sur le pont, les autres concurrents le jugent en dessous.

"Nous avons fait preuve de beaucoup de transparence dès les premières étapes de la construction du bateau. (...) J'espère prendre part à la Route du Rhum parmi la centaine de bateaux attendus, dans le meilleur esprit de la course", commente de son côté François Gabart. L'affaire sera traitée en procédure de référé, aux délais accélérés, et pourrait trouver un premier dénouement avant l’été. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Gabart

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.