Cet article date de plus d'un an.

Violences sexuelles dans le sport : les athlètes expriment leur solidarité aux victimes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Violences sexuelles dans le sport : les athlètes expriment leur solidarité aux victimes
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis plus d'une semaine, les accusations de violences sexuelles secouent le monde du patinage artistique. Mercredi 5 février, des sportifs montent au créneau en signant une tribune de soutien aux victimes.

Les sportifs de haut niveau veulent briser le tabou des violences sexuelles, toutes disciplines confondues. Parmi les 54 athlètes qui se mobilisent, on compte Teddy Riner, Gaëtane Thiney, Tatiana Golovin et Nathalie Péchalat. Tous se disent révoltés après les révélations de viol et d'agressions sexuelles dans le patinage artistique français. Dans une tribune publiée mercredi 5 février, les athlètes expriment leur solidarité avec les victimes. "Nous nous sentons responsables, car il nous est tous arrivé d'avoir des doutes, des suspicions, des bribes d'informations. (...) Trop souvent, parler, c'est risquer son avenir", écrivent-ils.

Roxana Maracineau veut en finir avec l'omerta dans le sport

Pour l'escrimeuse Astrid Guyart, la compétition et le sport de haut niveau peuvent isoler certains jeunes et favoriser les dérives. Alors, est-ce la fin de l'omerta dans le milieu du sport ? La ministre Roxana Maracineanu, qui dénonce l'impunité de certains responsables, le souhaite. Dans l'affaire Sarah Abitbol, la ministre des Sports a demandé la démission du président de la fédération des sports de glace, mais Didier Gailhaguet s'accroche à son poste. Il a promis de faire des révélations sur la gestion de l'affaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.