Nord : un ancien responsable d'instances régionales de judo, soupçonné d'agressions sexuelles, radié de la fédération pour cinq ans

Il pourrait également se voir retirer sa ceinture noire.

Article rédigé par
Avec France Bleu Nord - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un judoka lors d'un entraînement au siège de l'Institut national du sport et de l'éducation physique (Insep) à Paris. Photo d'illustration. (FRANCK FIFE / AFP)

Un professeur et ex-président de la ligue des Hauts-de-France de judo, mis en examen pour des faits présumés d'agressions sexuelles sur une mineure, est radié de la fédération pendant cinq ans, rapporte France Bleu Nord lundi 26 avril.

>> "On n'a jamais rien vu" : de nouvelles accusations de violences sexuelles ébranlent le milieu du judo

La commission de discipline de la Fédération française de judo souhaite également le dégrader. Une décision qui doit être prise avec le ministère des Sports, précise France Bleu. Une lettre a donc été envoyée au ministère de la Jeunesse et des Sports pour obtenir cette décision.

En novembre 2020, franceinfo révélait qu'une vingtaine de cas sur les 330 recensés par la cellule mise en place au ministère des Sports visaient le judo, l'un des sports les plus pratiqués en France avec près d'un demi-million de licenciés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences dans le sport

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.