Nice : un éducateur sportif d'un club de football amateur suspendu 20 ans pour avoir agressé un arbitre

Ce dirigeant d'un club de football amateur à Nice avait donné un coup de poing à un arbitre, lors d'un match de moins de 15 ans, en mars dernier. L'arbitre avait porté plainte. Des joueurs ont également été suspendus.

Un arbitre de football (illustration).
Un arbitre de football (illustration). (LIONEL VADAM / MAXPPP)

Un éducateur sportif de l’USRVN, un petit club de football amateur du quartier Saint-Roch, à Nice, a été suspendu 20 ans jeudi 16 mai par la commission de discipline du district de la Côte d’Azur, rapporte France Bleu Azur. Il avait frappé un arbitre pendant un match de moins de 15 ans (U15), le 10 mars dernier.

Ce jour-là, lors de la rencontre entre les équipes de Montet-Bornala et l'USONAC Saint Roch Vieux-Nice (USRVN), l'arbitre avait sanctionné deux joueurs d'un carton jaune après un contact, rappelle France Bleu. Le ton était monté et l'entraîneur était alors entré sur le terrain et avait donné un coup de poing sec à l'arbitre, le faisant tomber au sol. Certains joueurs avaient rejoint la bagarre, la victime avait été évacuée à l'hôpital et avait porté plainte.

"Tu as vu le shoot que je lui ai mis dans la tête"

La commission de discipline a suspendu l'éducateur sportif de toutes fonctions dans le football pendant 20 ans. Cette décision est transmise au Comité national olympique et sportif français (CNOSF) pour qu’elle soit étendue à l’ensemble des fédérations sportives. Quatre joueurs sont également suspendus 9 ans et trois autres pour 6 ans. Ils s'étaient vantés de leurs "exploits", explique France Bleu Azur. "Tu as vu le shoot que je lui ai mis dans la tête", avait raconté un des joueurs à un de ses partenaires à la sortie des vestiaires, selon le président du district Edouard Delamotte. 

C'est la sanction la plus forte jamais prise par le district de la Côte d’Azur. Le dirigeant et les jeunes peuvent faire appel devant la Ligue de football Méditerranée.