Cet article date de plus de sept ans.

Villas-Boas en veut à Torres et à la FA

L'entraîneur de Tottenham Andre Villas-Boas a jugé mercredi "honteux" que la fédération anglaise (FA) n'ait pas jugé bon de suspendre l'attaquant de Chelsea Fernando Torres qui avait griffé samedi l'un de ses joueurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Villas-Boas (JOHANNES EISELE / AFP)

"Comment est-il possible de voir les images, plutôt éloquentes, et ne pas sanctionner quelque chose qui dépasse tout comportement professionnel ?", a réagi le Portugais. "Je pense que cette décision est honteuse. Cela semble incroyable. Cette décision de la FA est presque une blague. Nous ne souhaitons pas que Torres soit suspendu pour affaiblir Chelsea, parce que de toutes façons son groupe est large, mais je pense que la FA a perdu l'occasion de faire preuve de bon sens à partir d'images vues par tout le monde", a poursuivi Villas-Boas.

Lors du match, une légère altercation entre Torres et Vertonghen, filmée par les caméras de télévision, avait montré l'Espagnol griffant le visage du défenseur belge des Spurs. Cette action avait valu un carton jaune à l'attaquant des Blues, raison pour laquelle la FA a estimé ensuite qu'elle ne pouvait revenir sur une action déjà jugée par l'arbitre, aussi imparfaite soit sa décision.

Finalement exclu en fin de match après un deuxième avertissement, Torres sera donc suspendu un seul match alors qu'il encourait une suspension de trois matches supplémentaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.