Cet article date de plus de neuf ans.

Viletta surprend les meilleurs

Le Suisse Sandro Viletta a remporté samedi le super-G de Beaver Creek, sa toute première victoire en Coupe du monde de ski alpin, devant le Norvégien Aksel Lund Svindal et le Suisse Beat Feuz. Part avec un dossard élevé (30), le Suisse a profité des conditions changeantes pour réaliser le meilleur temps. Moins de réussite pour les Bleus. Yannick Bertrand et Adrien Théaux terminent loin, respectivement 17e et 18e.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Suisse Sandro Viletta en 2011

Sous les flocons, le Suisse de 25 ans a créé la surprise en venant déloger de la pôle position pour 20/100e Svindal, le champion olympique de la discipline qui tenait le temps de référence après le passage des cadors. En 1.18 :71, le Suisse Sandro Viletta a devancé le champion olympique de la discipline le Norvégien Aksel Lund Svindal de 20 centièmes et un autre Suisse Beat Feuz de 26 centièmes, parti avec le dossard 23.

Viletta, dont le meilleur résultat était jusqu'alors une septième place en super-G, a su profiter d'une relative amélioration de la luminosité, alors que la majorité des coureurs s'étaient élancés avant lui dans le brouillard. Parmi les six premiers, trois ont un dossard élevé. Contrairement à Viletta, le bizuth du podium, son compatriote Beat Feuz fait figure lui d'abonné cette saison avec trois en cinq courses.

Svindal leader

Svindal a confirmé sa forme actuelle en finissant 2e après avoir remporté sa 15e victoire en Coupe du monde en dominant dimanche le premier super-G de la saison à Lake Louise. Le champion olympique de la distance a bien lancé sa saison: il garde le dossard rouge de leader de la spécialité et prend en prime la tête du classement général de la Coupe du monde. Le Français Adrien Théaux n'a pas réussi à rejouer la partition qui lui avait permis de prendre la deuxième place de l'épreuve l'an dernier. Le Pyrénéen a fini au-delà des 15 premiers (+1 sec 36), juste derrière Yannick Bertrand.

Réactions

Sandro Viletta (SUI/vainqueur du super-G de Beaver Creek): "Pour mon premier podium, c'est le veil hymne national de la Suisse qui a été joué, il y a eu un petit moment de cafouillage... Je suis tellement content de cette victoire, j'espère que ça va continuer ! Par le passé, j'ai souvent été en grande forme mais j'ai souvent eu des problèmes physiques, c'était frustrant car c'était toujours à des moments où je pensais pourvoir toucher au but."

Beat Feuz (SUI/3e): "Cela fait plus que dix ans que je connais Sandro et qu'on est dans les même groupes d'entraînement et de compétitions, c'est un type très cool et un grand talent. A l'entraînement, c'est toujours lui qui nous tirait vers le haut et c'est encore le cas aujourd'hui. J'ai toujours su que c'était un skieur qui avait le potentiel d'un podium. C'est magnifique qu'il la fait, je pense que ça va lui servir de déclic."

Yannick Bertrand (FRA/17e  et meilleur Français): "Je me suis servi de mes sensations en descente (6e  vendredi) pour mettre de la vie dans mon ski dans ce super-G et je ne suis pas  mécontent. J'ai un peu fait la trace avec le dossard N.1 mais c'est normal,  c'est comme ça. Globalement, je suis très content de mes deux courses car  j'avais mal au dos et au genou ces derniers temps et j'avais très mal skié aux  entraînement (mercredi et jeudi). Cela fait plaisir de faire de mauvais  entraînements et de bonnes courses. La visibilité était moyenne mais la piste  est tellement bien préparée que ça allait."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.