VIDEO. Etats-Unis : un stade résiste à la destruction

Selon l'entreprise de démolition en charge de l'opération, 10% des charges explosives n'ont pas fonctionné lors de la mise à feu.

APTN, Reuteurs
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il ne s'est pas laissé faire. Aux Etats-Unis, un ancien stade de football américain de la banlieue de Detroit a résisté, dimanche 3 décembre, aux explosions prévues pour sa destruction. Un défaut dans le câblage serait à l'origine de cet échec, selon les ouvriers du chantier, cités par Detroit Free Press (en anglais).

Sur les images, on voit des nuages de fumé autour du bâtiment, mais celui-ci reste en place. Selon l'entreprise de démolition en charge de l'opération, 10% des charges explosives n'ont pas fonctionné, lors de la mise à feu. L'entreprise en charge des travaux estime qu'il faudra entre six et huit mois pour terminer la destruction du stade.

Le théâtre du Superbowl de 1982

Le "Pontiac Silverdome" avait accueilli plusieurs événements sportifs d'envergure, dont le Superbowl, en 1982, et des matchs de la Coupe du monde de football en 1994. Des groupes mondialement connus s'y étaient produits, comme le groupe Led Zeppelin, en 1977. L'ancien stade de l'équipe de football américain des Lions de Detroit était fermé depuis 2013. Un autre stade, le Ford Field, a été inauguré en 2002 pour le remplacer, dans le centre-ville de Detroit.

Le stade Pontiac Sylverdome lors de la tentative de sa desctruction, le 3 décembre 2017, à Pontiac, en banlieue de la capitale du Michigan, Détroit (Etats-Unis). Les détonations n\'ont pas suffi à détruire le batiment.
Le stade Pontiac Sylverdome lors de la tentative de sa desctruction, le 3 décembre 2017, à Pontiac, en banlieue de la capitale du Michigan, Détroit (Etats-Unis). Les détonations n'ont pas suffi à détruire le batiment. (Capture écran / REUTERS)