Cet article date de plus d'un an.

Trois joueurs diagnostiqués positifs au Covid-19 au sein du club portugais du Vitoria Guimaraes

Après l'Angleterre, l'Espagne et l'Allemagne, c'est au tour du Portugal de compter au moins un cas de joueur contaminé au Covid-19 dans l'effectif d'un club de première division. Le Vitoria Guimaraes a ainsi annoncé que trois de ses joueurs ont été diagnostiqués positifs au coronavirus suite à un test effectué dimanche. Alors que les instances dirigeantes du football portugais et le gouvernement souhaitaient que la Liga NOS reprenne fin mai, cette annonce pourrait remettre en question le plan de retour à la compétition.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Alors que plusieurs joueurs ont été testés positifs en Allemagne, en Espagne et en Angleterre, c'est au tour du Portugal de compter des cas de contamination dans un effectif d'un club de première division. Le Vitoria Guimaraes, qui occupait la 6e place de la Liga NOS avant la suspension des compétitions à la mi-mars, a annoncé samedi soir que trois de ses joueurs ont été testés positifs au Covid-19. Tous sont "asymptomatiques et placés en quarantaine", précise le communiqué du club, qui n'a pas indiqué qui sont les joueurs infectés.

"On se sent en sécurité"

Le Français Denis Will Poha, prêté depuis le début de la saison par le Stade Rennais au Vitoria Guimaraes, ne fait pas partie des joueurs contaminés. "Je ne me suis pas retrouvé dans le même groupe d'entraînement qu'eux, donc il n'y a pas eu de contact", précise pour France tv sport le milieu de terrain, alors que le Vitoria Guimaraes a repris les entraînements le 1er mai dernier. Les joueurs ont été testés vendredi, "après un premier test par prise de sang qui a lieu deux jours avant le retour à l'entraînement, et celui-ci s'est fait avec le coton-tige", indique Denis Will Poha.

Pour le Français, ces cas de contamination ne devraient pas remettre en question la reprise progressive des entraînements au sein du club : "Le club a fait en sorte qu'on se sente en sécurité, en respectant les règles sanitaires et les gestes barrières". Pas de douche au complexe du club, pas de contact entre joueurs et des terrains divisés en quatre où chaque groupe est composé de trois joueurs. Mais malgré toutes les mesures prises, trois joueurs ont donc été contaminés et cette nouvelle pourrait remettre en question le programme de reprise imaginé par les instances dirigeantes du football portugais.

Une reprise le dernier week-end de mai ?

Le gouvernement a annoncé le 30 avril que la Liga NOS était autorisée à reprendre à partir du dernier week-end de mai, à huis clos et sous réserve de l'approbation d'un protocole sanitaire. Les instances sportives et sanitaires planchent toujours sur ce protocole et n'ont pas encore confirmé la date de reprise des matches, alors qu'il manque dix journées pour conclure le championnat. "Il est important que la saison sportive puisse se terminer", a réaffirmé vendredi le Premier ministre Antonio Costa lors d'un entretien à la chaîne Porto Canal, alors que les clubs portugais dépendent de manière importante du versement des droits télévisés qui pourrait ne pas être réalisé en cas d'annulation de la fin de la saison.

Les joueurs et les entraîneurs "seront les premiers à prendre les précautions nécessaires pour ne pas se laisser contaminer", a fait valoir le Premier ministre en soulignant que "si un club a toute son équipe infectée, il perdra le match par forfait." Avant les trois cas signalés à Guimaraes, au moins un autre joueur avait déjà été diagnostiqué positif, la semaine dernière, chez les moins de 23 ans du club lisboète de Belenenses.

Avec AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.