Traversée de l'Atlantique à la rame : la Marine portugaise dément avoir retrouvé le corps de l'aventurier français Jean-Jacques Savin

Le canot du navigateur de 75 ans a été retrouvé à l'enversSelon l'équipe de Jean-Jacques Savin, il avait déclenché ses deux balises de détresse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aventurier français Jean-Jacques Savin sur son canot à Lège-Cap-Ferret (Gironde), le 28 mai 2021. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Contrairement à ce qui avait été annoncé la veille par son équipe, le corps du Français Jean-Jacques Savin, aventurier septuagénaire qui tentait de traverser l'Atlantique à la rame, n'a pas été retrouvé à bord de son canot. "Les recherches se sont terminées hier en fin de journée (samedi) sans qu'il ait été possible de retrouver la victime" dont l'embarcation a été retrouvée au large de l'archipel des Açores, a annoncé la Marine portugaise, dimanche 23 janvier, dans un communiqué.

La veille, l'entourage du navigateur de 75 ans, qui s'était fait connaître en traversant l'Atlantique dans un tonneau en 2019, avait rapporté que son corps avait été "retrouvé sans vie" à l'intérieur de son embarcation de la cabine du canot L'Audacieux. Interrogée dimanche soir par l'AFP, une porte-parole de la Marine portugaise a expliqué qu'au cours de l'opération de sauvetage les secouristes avaient eu "des raisons fortes de croire qu'un corps pouvait se trouver à l'intérieur".

"Il y a eu des confusions que nous cherchons actuellement à éclaircir. Nous n'en savons pas plus. Nous sommes en attente d'informations des autorités portugaises", a précisé de son côté l'équipe du baroudeur à l'AFP en France. Le canot du septuagénaire a été retrouvé à l'envers, comme en témoigne une photo diffusée par la Marine portugaise où l'on voit la coque de l'embarcation flottant à la surface. Selon son équipe, il avait déclenché ses deux balises de détresse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.