Tour de France : le grand nettoyage

Les déchets jonchent le sol au lendemain de la mythique étape de l'Alpe d'Huez (Isère), vendredi 20 juillet. L'heure est désormais au grand nettoyage.

FRANCE 3

Au lendemain de l'étape de l'Alpe d'Huez (Isère), vendredi 20 juillet, il ne reste plus que des déchets sur la route du Tour de France. Des sacs, des barbecues, et même un réfrigérateur...le virage a des airs de décharge. "Ce n'est pas propre, ils doivent tout nettoyer, commente un spectateur. Mais c'était une super journée." Jeudi 19 juillet, près de 800 000 personnes se sont massées sur une parcelle du Tour de France pour encourager les coureurs. L'heure est maintenant au nettoyage pour Jimmy Taillez et son équipe du service environnement. "Nous sommes une vingtaine sur le nettoyage manuel, explique-t-il au micro de France 3. Et puis, il y a d'autres camions qui circulent pour collecter les sacs qui ont été confectionnés."

Des moyens de prévention existent

Dès le petit matin, les agents ont pris d'assaut les 21 virages, un sac dans une main et une pince dans l'autre. La station comme le staff du Tour de France ne lésinent pourtant pas sur les moyens de prévention pour limiter les déchets abandonnés. Mais mettre ses détritus dans une poubelle n'est visiblement pas un réflexe pour tout le monde.

Une vue générale du public, lorsque le Néerlandais Steven Kruijswijk a attaqué, avant l\'arrivée à l\'Alpe d\'Huez, dans la 12e étape du 105e Tour de France 2018, le 19 juillet. 
Une vue générale du public, lorsque le Néerlandais Steven Kruijswijk a attaqué, avant l'arrivée à l'Alpe d'Huez, dans la 12e étape du 105e Tour de France 2018, le 19 juillet.  (GEORGE DESWIJZEN/PRO SHOTS)