Tour de France : le départ de la 14e étape retardé d'un quart d'heure après une manifestation d'opposants à la porcherie d'Ossun

Plusieurs dizaines d'opposants à un projet d'ouverture d'une porcherie industrielle ont envahi la route à Ossun, au sud de Tarbes (Hautes-Pyrénées), pendant quelques minutes.

Des opposants à un projet controversé d\'ouverture d\'une porcherie industrielle ont envahi la route, au départ de la 14e étape du Tour de France, à Ossun, samedi 20 juillet.
Des opposants à un projet controversé d'ouverture d'une porcherie industrielle ont envahi la route, au départ de la 14e étape du Tour de France, à Ossun, samedi 20 juillet. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Le départ de la 14e étape du Tour du France a été retardé, samedi 20 juillet, a constaté France Bleu Béarn. Une centaine de militants opposés à un projet de porcherie industrielle, ont envahi la route à Ossun, au sud de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Ils ont été peu à peu contrôlés par un important dispositif de gendarmerie avant d'être délogés par les gendarmes au bout d'une dizaine de minutes.  

Le départ repoussé de 6,4 kilomètres

La manifestation a entraîné un quart d'heure de retard sur le départ de l'étape du Tour de France, faisant partir les coureurs à 14h, au lieu de13h45. Les organisateurs ont aussi dû déplacer de 6,4 km le lieu initialement prévu du départ.

Les opposants à ce projet de porcherie, qui doit accueillir 6 000 animaux par an à la frontière entre Béarn et Bigorre, et pour lequel le préfet des Hautes-Pyrénées a donné son feu vert fin mars, demandaient à rencontrer Emmanuel Macron ou Christian Prudhomme, le directeur du Tour. Le président du collectif d'opposants "No Porcharan" a finalement obtenu un rendez-vous avec le préfet lundi 22 juillet, indique France Bleu Béarn.