Tour de France : la pénalité qui fâche

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Tour de France : la pénalité qui fâche
France 2
Article rédigé par
B.Delombre, A.Matteoli, O.Gardette, B.Poulain, J.Delage, J.Raharison, J.Cordier - France 2
France Télévisions

Sans sa tunique jaune, Julian Alaphilippe faisait grise mine jeudi 3 septembre au matin... Mais il reste positif.

Le coureur français a perdu mercredi 2 septembre son maillot jaune, à cause d’un bidon d’eau récupéré 17 kilomètres avant la fin de l’étape, une distance à laquelle les ravitaillements sont proscrits par le règlement. "Ça a été une erreur de commise de la part de l’équipe, on respecte la décision", commente-t-il jeudi 3 septembre au matin, tout en relativisant : "Il reste encore beaucoup d’opportunités de se faire plaisir, c’était un honneur de porter le maillot et de le défendre."

En selle !

La sanction est lourde de conséquences : Julian Alaphilippe occupe désormais la 16e place du classement général. Pour le double vainqueur du Tour de France, Bernard Thévenet, la décision, bien que rude, est néanmoins incontestable. "Un de ses assistants lui passe un bidon, instinctivement il le prend. C’est une très lourde pénalité pour une petite faute, mais le règlement est comme ça et on ne peut pas donner tort aux arbitres." Les spectateurs, quant à eux, espèrent un sursaut du champion, qu’ils continuent à soutenir, avec ou sans maillot jaune.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.