Cet article date de plus de cinq ans.

Tour de France : Alberto Contador fâché contre son hôtel après une nuit trop chaude

L'Espagnol explique qu'il faisait 35 degrés dans sa chambre, car elle n'était pas climatisée, mardi 21 juillet. "Ce n'est pas digne du Tour de France."

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Espagnol Alberto Contador lors d'une conférence de presse à Gap (Hautes-Alpes), mardi 21 juillet 2015, à l'occasion d'une journée de repos sur le Tour de France 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

"Regardez comme je transpire." Alberto Contador était plutôt fâché, mardi 21 juillet, lors d'une conférence de presse organisée pendant la journée de repos sur le Tour de France. L'Espagnol a vivement critiqué l'hôtel où étaient hébergées son équipe, Tinkoff-Saxo, ainsi que l'équipe MTN-Qhubeka, à Gap (Hautes-Alpes).

"Je sais que c'est dur de trouver de la place pour tout le monde, mais l'hôtel où nous logeons n'est pas digne du Tour de France", a regretté le coureur, cité par L'Equipe. Il a expliqué qu'il faisait "35 degrés dans la chambre car elle n'[avait] pas l'air conditionné", rapporte El Mundo Deportivo (en espagnol). "Impossible de dormir. J'ai dû prendre une douche pendant 20 minutes pour me rafraîchir", a surenchéri son patron, le milliardaire russe Oleg Tinkov. Les membres de l'équipe MTN-Qhubeka n'auraient pas souffert du problème, croit savoir El Periodico (en espagnol), car ils voyagent avec cinq climatiseurs portables.

Moisissures sur les murs et vue sur les toilettes

Malheureusement pour Alberto Contador, il ne pourra même pas planter sa tente sur le parking, lors d'une prochaine contrariété. En effet, le règlement de l'UCI prévoit que "les coureurs doivent loger dans les hôtels mis à disposition par l’organisateur durant toute la durée de l’épreuve."

Coins moisis, vue sur les toilettes... certes, ce n'est pas la première fois qu'un coureur grommelle pendant l'épreuve. Mais les établissements retenus par l'organisateur A.S.O. doivent remplir un cahier des charges draconien, vérifié plusieurs mois à l'avance.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.