Cet article date de plus de huit ans.

Maxime Mederel, une étape à l'image du Tour de Sojasun

C'est un bizuth sur le Tour. Un nouveau qui a pourtant une sacré expérience sur un vélo. À 32 ans, Maxime Mederel découvre la grande boucle au sein de l'équipe Sojasun. Après neuf jours de course, il a vécu une belle journée entre Saint-Girons et Bagnères-de-Bigorre. Présent dans la bonne échappée dès le départ, il a finalement dû lâcher prise lorsque la bagarre entre les favoris a commencé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Baptiste Schweitzer Radio France)

La journée de Maxime Mederel ressemble fort au début de Tour de
l'équipe Sojasun. Présent dès le départ dans la bonne échappée,
il a finalement dû lâcher prise après deux cols lorsque la bagarre
entre les favoris a commencé. "On a tenté d'avoir un mec
dans l'échappée, mais j'ai laissé pas mal de forces dans les deux
premiers cols. Dans la vallée, j'ai eu un coup de moins bien"
,
explique Maxime Mederel.

À 32 ans, le coureur découvre le Tour de France. Il n'est
pourtant pas un jeune dans le métier. Il entame sa neuvième saison
de cycliste professionnel. Et sa découverte se passe plutôt bien,
il est le premier de son équipe au classement général. Maxime
Mederel occupe la 36e place à 20 minutes et 57 secondes du maillot
jaune.

Il est pourtant déçu par ses performances, déçu aussi pour
Sojasun. Au début de la course, en Corse, son coéquipier Julien
Simon n'est passé qu'à une seconde du maillot jaune. "Maintenant
on va essayer de gagner une étape, parce que pour le général c'est
foutu"
, s'amuse-t-il.

L'obsession de l'étape

Car l'étape reste l'obsession de Sojasun depuis le début du
Tour. L'étape d'Albi et les deux dans les Pyrénées étaient
taillées pour un coureur comme Brice Feillu. Mais le
grimpeur-puncheur de l'équipe blessé au genou n'a
pas pu encore tenter sa chance.

"On manque de fond, de métier et d'expérience dans ce
genre d'évènement mais finalement on ne s'en sort pas trop mal"
, explique Stéphane Heulot, le manager de Sojasun. "L'équipe est à la hauteur et on va continuer à essayer" ,
détaille l'ancien coureur professionnel.

Reste que cela s'annonce compliqué. Après la journée de repos,
où tout le monde va pouvoir reposer les jambes et récupérer de ces
neufs jours de courses éprouvants, la semaine prochaine semble réservée aux équipes de sprinteurs.

Ensuite, les coureurs attaqueront le Mont Ventoux et les Alpes. La
troisième semaine de course devrait être le théâtre de la
grande explication entre les favoris. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.