Le coureur érythréen Daniel Teklehaimanot a marqué l'histoire du Tour

Une équipe de France 2 revient sur les premiers pas du coureur érythréen sur les routes du Tour de France.

FRANCE 2

Hier, jeudi 9 juillet, l'Érythréen Daniel Teklehaimanot a été le premier coureur noir-africain à endosser le maillot à pois. Ce vendredi, il a pris le départ de la 7e étape de la Grande Boucle entre Livarot et Fougères avec le maillot de meilleur grimpeur sur les épaules. Hier, Daniel Teklehaimanot a fait la course en tête, dans la bonne échappée. Très à l'aise en montée, il a terminé premier au sommet de toutes les côtes de la journée. Le public a pu découvrir un phénomène. "Un super grimpeur, alors j'espère pouvoir faire une photo avec lui tout à l'heure", confie un spectateur au micro de France 2.

Un pionnier

À son arrivée au bus de son équipe, Daniel Teklehaimanot est une nouvelle fois ovationné. Une journée qu'il ne risque pas d'oublier. "C'est une première pour un coureur africain, c'est aussi une première pour notre équipe et c'est surtout une première pour moi, et je pense que j'ai marqué l'histoire aujourd'hui", explique le coureur de 26 ans.
Avec 500 000 vélos pour six millions d'habitants, en Érythrée, le vélo est une passion. Daniel Teklehaimanot est déjà une star dans son pays, un pionnier qui rêve désormais d'être imité.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Daniel Teklehaimanot sur le podium du Tour de France où il a reçu le maillot à pois de meilleur grimpeur, le 9 juillet 2015.
Daniel Teklehaimanot sur le podium du Tour de France où il a reçu le maillot à pois de meilleur grimpeur, le 9 juillet 2015. (DE WAELE TIM / AFP)