Tour de France : revivez l'arrivée de la 16e étape, remportée en solitaire par l'Allemand Lennard Kämna

Julian Alaphilippe a craqué et termine à trois minutes du vainqueur à Villard-de-Lans (Isère). 

Ce qu'il faut savoir

L'étape marquait l'entrée du peloton dans les Alpes. Après 164 km entre La Tour-du-Pin et Villard-de-Lans, en Isère, le coureur allemand Lennard Kämna a remporté en solitaire la 16e étape du Tour de France, prenant peu avant l'arrivée 30 secondes d'avance sur Richard Carapaz. L'Allemand, qui avait déjà brillé en deuxième semaine, apporte une première victoire d'étape à l'équipe Bora, qui compte pourtant une pointure comme Peter Sagan dans ses rangs. Le Slovène Primoz Roglic conserve le maillot jaune.

Les favoris devancés. Le peloton des favoris, avec le maillot jaune Primoz Roglic, était pointé à plus d'un quart d'heure lorsque Lennard Kämna a franchi la ligne d'arrivée. L'Equatorien Richard Carapaz, lauréat du dernier Giro, a pris la deuxième place à près d'une minute et demie, devant le champion de Suisse Sébastien Reichenbach, troisième à plus de deux minutes.

Un premier succès allemand depuis 2018. A l'approche du sommet, à moins de 21 kilomètres de l'arrivée, Lennard Kämna a pris le dessus sur Richard Carapaz, le plus offensif dans la montée. Il a ensuite creusé l'écart sur le plateau du Vercors, apportant à l'équipe Bora son premier succès depuis le départ de Nice. Il s'agit aussi d'une première victoire allemande depuis celle de John Degenkolb lors du Tour de France 2018.

Julian Alaphilippe a coché l'étape. Le coureur français, auteur d'un excellent début de Tour avec une victoire d'étape et deux jours en jaune, a ensuite baissé de pied. Quatrième à 15 km de l'arrivée, il a fini par craquer et a terminé à trois minutes du vainqueur. Le Français est arrivé 10e du classement provisoire de l'étape. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TDF

19h55 : Le Colombien Egan Bernal a sombré lors de cette première étape alpine. Au classement général, le vainqueur du Tour 2019 pointe à la 16e place et compte 19m04s de retard sur le maillot jaune.

18h57 : Emmanuel Macron est attendu sur la course, demain. Mais contrairement à ce que nous avons écrit plus tôt, le chef de l'Etat ne sera pas dans la voiture du directeur du Tour de France Christian Prudhomme. Il sera dans celle de François Lemarchand, responsable sportif chez Amaury Sport Organistation, qui a remplacé Christian Prudhomme lorsque ce dernier s'est tenu à l'écart du Tour pendant une semaine après un test au Covid-19 positif. "Ce dispositif a été adopté afin d'éviter toute interprétation", quelques jours après l'isolement que s'est imposé le Premier ministre Jean Castex venu sur le Tour dans les Pyrénées, a déclaré Christian Prudhomme.

18h07 : Voici l'essentiel de l'actualité à 18 heures :

L'Allemand Lennard Kämna remporte en solitaire la 16e étape du Tour à Villard-de-Lans. Julian Alaphilippe, longtemps dans le coup pour la gagne, a craqué et termine à trois minutes du vainqueur.
La mairie de Paris et le syndic de copropriété de l'immeuble devant lequel s'est produite l'explosion de la rue de Trévise à Paris, qui a tué quatre personnes en janvier 2019, ont été mis en examen la semaine dernière.
Au Sénat, le microbiologiste Dier Raoult a déclaré : "Je n'aime pas qu'on porte plainte contre moi (...). Je n'ai jamais fraudé de ma vie, j'ai écrit 3 500 publications internationales.". La commission d'enquête du Sénat sur la gestion du coronavirus entend cet après-midi Didier Raoult, Dominique Costagliola et Yazdan Yazdanpanah.

17h52 : Le 4e au général Miguel Angel Lopez tente à son tour de planter une banderille à quelques hectomètres de l'arrivée, mais il ne grappille qu'une poignée de secondes. Les dix premiers du général arrivent groupés, pas de changement notable à signaler.

17h48 : Alors qu'on attend le peloton depuis 12 minutes, Tadej Pogacar le dauphin de Primoz Roglic place une attaque dans la dernière bosse à quelques kilomètres de l'arrivée.

17h44 : Si vous l'avez loupée, voici l'arrivée de l'étape du jour, remportée par l'Allemand Lennard Kämna.




(FRANCE 2)

17h42 : @Charlita On ne peut pas être gâté tous les ans comme en 2019, avec presque deux semaines en jaune et 3 victoires d'étape. Cette année, on a déjà deux victoires d'étape et un possible maillots à pois. Il va s'en doute falloir s'en contenter.

17h42 : Nul les français...

17h41 : Force est de constater que nos pronostics n'étaient pas bons ☹️. Bonne soirée Pierre et encore merci à vous et vos collègues pour votre travail.

17h37 : L'Allemand Lennard Kämna remporte en solitaire la 16e étape du Tour à Villard-de-Lans. Julian Alaphilippe, longtemps dans le coup pour la gagne, a craqué et termine à trois minutes du vainqueur.

17h20 : Sur cette étape, on a pu voir la construction en béton qui fût le tremplin de saut à skis des JO de 1968.Cette infrastructure de béton abandonnée au milieu des arbres ! Une honte! Des projets comme ceux là doivent prévoir le démantèlement...

17h36 : LennardKämna s'est carapaté avec désormais 30 secondes d'avance sur Richard Carapaz. L'Allemand va peut-être apporter la première victoire d'étape à l'équipe Bora qui compte pourtant une pointure comme Peter Sagan dans ses rangs.

17h36 : Il reste 15 km avant l'arrivée, mais il y a une descente, l'arrivée est imminente. On récapitule : le coureur allemand Lennard Kämna qui a déjà brillé en 2e semaine est parti seul en tête, poursuivi par (dans cet ordre) Richard Carapaz, Sebastien Reichenbach et Julian Alaphilippe. Le Français va devoir faire une descente en boulet de canon pour refaire son retard.

17h11 : Comme souvent sur le Tour, tout s'écroule en quelques minutes pour les Français : Guillaume Martin est repris par le groupe maillot jaune.

17h08 : Richard Carapaz; le grimpeur équatorien d'Ineos, place une attaque terrible à 1,5 km du sommet et met dans le vent Julian Alaphilippe. Le coureur français, qui a fait rêver la France entière l'an passé, n'a pas les mêmes jambes en 2020.

17h05 : Le groupe Alaphilippe a avalé tout cru Quentin Pacher, et creuse l'écart sur les autres membres de l'échappée du début d'après-midi. Le sommet n'est qu'à 2,5 kilomètres, s'ils parviennent à basculer avec un peu plus d'avance, la victoire se jouera entre ses quatre-là (pour rappel : Alaphilippe, Reichenbach, Carapaz et Känma).

17h01 : Guillaume Martin, le meilleur Français au classement général, tente une offensive sur les pentes de Saint-Nizier. Il n'en faut pas plus pour que les supporters tricolores s'enflamment.

16h59 : Au départ du Tour, il paraissait logique de se concentrer sur Bernal, qui avait montré de bonnes choses sur les courses de préparation, alors que Froome et Thomas étaient à la recherche de leur meilleure forme. Un choix de se concentrer sur Bernal, sans réel leader de remplacement, qui n'a pas payé.

16h59 : Au final pourquoi avoir écarté Thomas et Froome....

17h37 : Le groupe de poursuivants explose. Seuls Julian Alaphilippe, Sébastien Reichenbach, Lennardt Kämna et Richard Carapaz sont dans le groupe qui poursuit Quentin Pacher. Mais attention, le Français de l'équipe Deceunink-Quick Step a toutes les peines du monde à suivre l'allure.

16h54 : Vu qu'il n'y a pas grand-chose à espérer pour Egan Bernal, les Ineos passent à l'action en tête du groupe de poursuivants. Andrey Amador puis Richard Carapaz viennent de durcir le rythme pour rattraper Quentin Pacher.

16h49 : Le moral en berne pour Egan Bernal, qui vient d'être décramponné par le peloton au pied de la montée du col de Porte, alors que la pente n'est pas très importante. Ça sent la fin de Tour galère pour le leader de l'équipe Ineos-Grenadier, qui n'aura jamais pu dégoupiller une attaque. Il se trouve maintenant en compagnie des sprinters.

16h46 : Le coureur de l'équipe bretonne B&B Quentin Pacher, jusqu'ici pas cher payé de ses efforts lors des échappées précédentes, a placé une attaque et compte près d'une minute d'avance sur le groupe des échappés.

16h44 : Si Emmanuel Macron est attendu demain dans la voiture de Christian Prudhomme, aujourd'hui ce sont les champions de biathlon Martin Fourcade et Emilien Jacquemin qui sont invités sur la Grande Boucle aujourd'hui. Mais pas dans la voiture présentée dans le tweet suivant, rassurez-vous.

16h36 : Les échappés abordent maintenant le pied de la montée de Saint-Nizier du Moucherotte, la principale difficulté du jour, classée en première catégorie, avec quelques passages à 9,1%.

16h26 : @azerty Si l'allure ne faiblit pas, on devrait voir l'arrivée peu après 17h30.

16h26 : L'arrivée est prévue pour quelle heure svp?

16h20 : Neilson monte fort. Le coureur de l'équipe Education First Neilson Powless est le coureur qui a cumulé le plus de kilomètres en tête sur le Tour. Avant le départ de l'étape du jour, il comptait 362 km à prendre le vent. Et comme il figure dans l'échappée du jour, il va largement dépasser les 400 km.

16h19 : @Cyssou13 Je viens d'aller vérifier dans le règlement, et ce critère n'est pas le premier à prendre en compte pour départager deux coureurs à égalité. Et il semble que Cosnefroy ait franchi un col de 1re catégorie en tête, ce que n'a pas encore fait Rolland.

"En cas d’égalité de points entre deux coureursau classement général final du meilleur grimpeur, lecoureur ayant obtenu le plus grand nombre de placesde premier au sommet des cols ou montées horscatégorie sera déclaré vainqueur. Dans le cas où lescoureurs concernés se retrouvent une nouvelle fois àégalité, les premières places obtenues dans les cols oumontées de 1re catégorie serviront à les départager. Ilpeut, éventuellement, être fait appel aux premièresplaces obtenues au sommet des cols de 2e catégorie,des côtes de 3e catégorie ou des cols ou côtes de 4ecatégorie et, éventuellement, au classement généralfinal au temps. "

16h03 : Pierre Rolland maillot à pois virtuel, vu qu'il est devant Benoît Cosnefroy au général.

16h21 : Pierre Rolland prend les cinq points distribués au premier coureur à franchir le col de Revel, et revient à égalité avec Benoît Cosnefroy en tête du classement de la montagne. Il reste encore un col de 1re catégorie et un autre de 3e au menu.

15h44 : @8301jakatak C'est un soulagement pour tout le monde, à commencer par Christian Prudhomme qui a déclaré : "on va voir Paris", signe qu'il n'en était pas convaincu lors du Grand Départ. Il y a quand même eu quelques cas positifs la semaine dernière, dans l'entourage des coureurs. Mais notez que cette bulle est assez difficile à supporter pour les coureurs qui souffrent de ne pas pouvoir voir leurs proches, comme sur les journées de repos, comme le racontaient nos collègues du Monde hier.

15h44 : Bonjour,Les gestes barrières ça marche !Le labo Tour de France est intéressant Plus de 700 personnes en cocon ... 3 semaines ...et à peine quelques cas sporadiques ... masque tout le temps hors course , c'est ça ? Pas de selfie ? Finalement c'est la solution, les masques et la distanciation physique ?Personnellement j'y croyais pas pour les coureurs... je pensais à 3 équipes exclues!P'tit rappel ?Merci FranceInfo

15h24 : 10 minutes de retard désormais sur le peloton qui roule à un train de sénateurs et laisse filer l'échappée. Rolland et Roche ont réintégré le groupe dans la descente du col de Porte.

15h09 : Pierre Rolland et Nicolas Roche ont décidé que l'échappée n'allait pas assez vite pour eux, et ont placé une nouvelle accélération. Le Français semble dans une très grande forme, après avoir dominé l'étape de dimanche. S'il franchit en tête le col de Revel, la prochaine difficulté, il reviendra à hauteur du détenteur du maillot à pois, Benoît Cosnefroy, avec 36 points au classement de la montagne.

14h49 : L'échappée de 18 coureurs a désormais pris le large, avec plus de 6 minutes d'avance sur le peloton. Intercalé en chasse patate, un groupe de poursuivants où figure Mikel Nieve, qui a dû se sentir obligé d'attaquer vu qu'il figure dans nos pronostics.

14h32 : petit clin d’œil aux coureurs cyclistes du tour, sur l’église de Voiron

14h32 : Alors que @An me signale un message biblique placardé sur la façade de l'église de Voiron, traversée par la course. Cela fera chaud au cœur de Jérôme Cousin, dernier du général qui pointe à 4h43 de Roglic, et qui a un peu le look de Jésus pour ne rien gâcher :-)

14h24 : @Bruno L'équipe AG2R (qui est l'une des deux du peloton à publier ses comptes, l'autre étant Ineos) fait généralement des bénéfices chaque saison, et l'assureur estime que son investissement d'une quinzaine de millions d'euros lui vaut des retombées publicitaires six fois plus importantes.

14h24 : Bonjour Pierre Je ne voudrais pas être à contre-courant mais cela fait déjà longtemps que je fais cette remarque, est-il admissible que des mutuelles telles celles présentes sur le Tour ou sur d’autres manifestations sportives supportent financièrement ces équipes ?Elles représentent un fond mutualiste qui devrait être réservé aux adhérents de ces mutuelles. Ce ne sont pas des entreprises comme les autres où seul le profit compte pour la poignée d’actionnaires.Bon je vous rassure, j’aime bien le Tour de France!Bonne continuation

14h20 : C'est décidément un Tour galère pour l'équipe Groupama-FDJ, qui perd David Gaudu, le principal lieutenant de Thibaut Pinot en montagne, sur abandon. L'équipe tricolore, pas épargnée par la poisse, passe à côté de sa Grande Boucle.

14h17 : @youyou On peut bien sûr se poser la question, et beaucoup dans le peloton se la posent sur l'équipe Jumbo6Visma (de manière anonyme, comme dans cet article de Libération). J'ai évoqué le problème qui est endémique en Slovénie, d'où viennent les deux premiers du classement général. Primoz Roglic a répondu aux journalistes à ce sujet : "je n'ai rien à cacher". Mais après ? On n'a pas de contrôle positif, mais les contrôles positifs en compétition n'arrivent plus jamais (le dernier sur le Tour en 2012). Il n'y a pas eu de contrôles hors compétition à cause du coronavirus. On a des chiffres de records d'ascensions battus par le duo Pogacar-Roglic, qui fait mieux que les années Armstrong. C'est un indicateur. Mais ça ne saurait constituer une preuve.

Et bonjour à votre père fan de vélo !

14h16 : Bonjour Pierre. 👋 mon père me faisait savoir que cette année aucun n'a évoqué le sujet du dopage sur le tour. Une raison à cela ?! Pas de contrôles ? Comme je vais le voir demain pour lui apporter à manger, ce serait chouette que je puisse aussi lui apporter une réponse à ses interrogations. Merci et belle journée à vous. 😷✌️et vive le vélo !!

14h04 : Est-ce la bonne échappée ? Un groupe d'une quinzaine de coureurs, où figurent Warren Barguil et Julian Alaphilippe, compte désormais 1"30 d'avance sur le peloton. Beaucoup d'équipes importantes sont représentées, ce groupe a une chance d'aller au bout.