Tour de France : revivez la 15e étape entre Mende et Valence, remportée par Greipel

A Valence, il a devancé son compatriote Alexander Kristoff et le Slovaque Peter Sagan. Le premier Français, Christophe Laporte (Cofidis), termine septième de cette étape.

L\'Allemang André Greipel remporte la 15e étape du Tour de France à Valence (Drôme), le 19 juillet 2015.
L'Allemang André Greipel remporte la 15e étape du Tour de France à Valence (Drôme), le 19 juillet 2015. (ERIC FEFERBERG / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Après les reliefs de la Lozère et de l'Ardèche, le Tour de France a rejoint la vallée du Rhône, dimanche 19 juillet. Cette étape de 183 km était la dernière chance pour les sprinteurs de briller, avant l'ascension des Alpes et le finish sur les Champs-Elysées la semaine prochaine. C'est chose faite. Le sprinter allemand André Greipel (Lotto) a remporté cette 15e étape du Tour de France à Valence, sa troisième victoire d'étape depuis le début de ce Tour 2015.

Troisième victoire d'étape pour Greipel. Après la Zélande (Pays-Bas) et Amiens, Greipel s'est imposé pour la troisième fois cette année. Il devance son compatriote Alexander Kristoff et le Slovaque Peter Sagan. Le premier Français, Christophe Laporte (Cofidis), termine septième de cette étape.

Chris Froome conserve son maillot jaune. Arrivé avec le peloton, en 23e position, le Britannique Chris Froome garde son maillot jaune. 

La prochaine étape reliera, lundi 20 juillet, Bourg-de-Péage (Drôme) à Gap (Hautes-Alpes). 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TOURDEFRANCE

22h54 : Grand amateur de cyclisme, Nicolas Sarkozy assistera lui aussi à une étape alpine du Tour jeudi. Un journaliste du Monde le fait savoir sur Twitter. Ici, l'ancien président en août 2010 en vacances à Lavandou.



(BERTRAND LANGLOIS / AFP)

22h37 : Il n'y a "que" 198 coureurs qui ont la chance de participer au Tour de France, l'un des courses les plus prestigieuses de la saison cycliste. Et les autres, pendant ce temps-là ? Certains participent à des compétitions mineures, d'autres en profitent pour s'entraîner et le reste profite des vacances, énumère francetv sport.

20h16 : La Grande Boucle est aussi l'occasion de redécouvrir le territoire français. Notamment le vignoble. Notre blog "Le tire-bouchon" s'est intéressé aux crus situés près de Pau, un passage quasi obligé à chaque édition du Tour.

18h57 : "Aujourd'hui l'atmosphère était très bonne sur le parcours. Je voudrais remercier les spectateurs de leurs encouragements."

Hier, il se plaignait d'avoir été aspergé d'urine par un spectateur. Aujourd'hui, le leader de l'équipe Sky s'est réjoui de la bonne ambiance lors de la 15e étape du Tour.

17h17 : Et revoilà le sprint final de l'Allemand André Greipel, vainqueur de la 15e étape.




17h09 : Aucun changement n'est à signaler au classement général, Chris Froome conserve son maillot jaune, en attendant les Alpes demain.

17h07 : @anonyme Effectivement, les sprinters sont sensés sprinter en ligne droite sans changer de trajectoire, et il semble que le coureur slovaque enferme son concurrent français. On attend la décision des commissaires.

17h07 : Et la grosse faute de Sagan sur Coquart ? Disqualifié ?

17h04 : John Degenkolb (un autre Allemand) et Peter Sagan, le maillot vert, complète le podium. Pour Sagan, c'est son 20e podium de suite sur un sprint sans victoire.

17h05 : Le sprinter allemand André Greipel remporte le sprint à Valence et signe sa troisième victoire d'étape.



17h02 : Stybar est repris, ça va donc se finir en sprint massif.

17h00 : Le coureur tchèque Zdenek Stybar tente de s'extraire du peloton à 3 km de l'arrivée.


16h54 : Et le prix du lanceur de bidon avec son maillot distinctif est donné à ?

16h54 : Peter Sagan reçoit le prix de la combativité pour son rôle sur cette étape. Vous avez des idées pour un nouveau prix distinctif dans les commentaires.

16h51 : Chaque équipe prépare son train pour son sprinter (une série de coureurs en file indienne pour lancer le sprinter à quelques centaines de mètres de l'arrivée).


16h29 : Belle mentalité du dépanneur de Tinkoff qui a jeté un bidon sur le cadreur de France TV ! Il donne une bien sale image de son équipe !

16h28 : Les deux hommes de tête sont rejoints par le peloton, à 30 km de l'arrivée.


16h20 : @anonyme Il a tenté sa chance sur une étape de moyenne montagne, en espérant que les sprinters ne passent pas les bosses. Si Cavendish est dans le gruppetto, André Greipel, Bryan Coquard et Aleksandr Kristoff sont dans le peloton, et font rouler leur équipe.

16h18 : A quoi a servi cette échappée de Thibaut Pinot ? C'est a n'y rien comprendre de sa stratégie !

16h16 : Le peloton rejoint le groupe des échappés, dont Peter Sagan et Thibaut Pinot. Il ne reste que deux hommes en tête (Trentin et Hesjedal), avec une minute d'avance, à 38 km de l'arrivée. Comme il n'y a plus que du plat, c'est compromis.

16h11 : Le coureur italien de l'équipe Etixx Matteo Trentin a faussé compagnie aux échappés, et compte une quinzaine de secondes d'avance. Il reste 45 km à courir, ça sera sans doute trop juste.





15h07 : Et pendant ce temps, sur la route du Tour, le peloton reste à portée de fusil des échappés, avec seulement 2'30 de retard à 88 km de l'arrivée. Ce sera nettement insuffisant pour les fuyards s'ils basculent après le dernier col avec aussi peu d'avance.

14h47 : Et pendant ce temps, le retard du groupe Péraud-Cavendish prend des proportions inquiétantes, avec 7 minutes de retard sur les échappés à 100 km de l'arrivée.

14h33 : Message de service à Thibaut Pinot, dans l'échappée du jour : son bourreau d'hier, Stephen Cummings, fait partie du peloton. Pas de risque (dans l'immédiat) de le voir débouler de l'arrière.

14h25 : Que trouve-t-on dans sa chambre, quand on est journaliste sur le Tour de France ? Pour ce journaliste espagnol, une chèvre.

14h23 : Et pendant ce temps, le groupe des échappés Pinot-Sagan a pris 1'45 d'avance sur le peloton. A noter que Jean-Christophe Péraud se trouve dans le groupe des lâchés, avec Mark Cavendish, qui pointe à plus de 4 minutes.

14h04 : Il n'y a plus que neuf coureurs en tête, avec Peter Sagan et Thibaut Pinot, qui compte 35 secondes d'avance sur le peloton maillot jaune. A noter la présence d'un groupe de lâchés, où figure Mark Cavendish, qui lorgne sur une victoire d'étape en cas d'arrivée au sprint.

13h36 : Et pendant ce temps, une trentaine de coureurs tente de constituer l'échappée du jour, avec Thibaut Pinot, qui doit une revanche à ses supporters après le raté d'hier. Le peloton ne leur a pas accordé de bon de sortie, avec seulement 45 secondes de retard.

13h14 : Il n'y a pas que les coureurs qui reçoivent des liquides suspects pendant la course. Témoignage d'un journaliste cité dans Le Monde :

"Tu verras, dans les côtes où il y a du monde, il vaut mieux remonter les vitres de la bagnole. Si tu gardes les vitres baissées, il est possible que tu reçoives des seaux de liquide. Et dans l'Alpe d'Huez, les Hollandais qui boivent de la bière toute la journée s'amusent souvent à remplir des récipients de pisse avant de les balancer sur les voitures."

13h33 : Est-ce qu'on en fait pas trop autour de la protection de l'équipe Sky ? Sur Twitter, la question inspire quelques blagues aux internautes.

12h43 : Libération rappelle que Lance Armstrong, souvent pris à partie par le public du Tour, avait embauché un ancien garde du corps du président américain George W. Bush. Chris Froome va-t-il s'en inspirer ?

12h14 : Conséquence des coups de poings et des jets d'urines subis par les coureurs de l'équipe Sky, le bus de l'équipe britannique est désormais sous protection policière, tweete un journaliste de L'Equipe.

11h36 : La meilleure façon de punir tous ces tricheurs, c'est de boycotter le Tour de France et non pas d'aller agresser les coureurs

11h36 : Comme le remarque @Anonyme dans les commentaires, il y a d'autres façons de manifester ses doutes sur les performances des coureurs que de les frapper ou leur jeter de l'urine au visage.

11h33 : "Le comportement de certains spectateurs est inacceptable."

Interrogé par France Info, le patron du Tour estime que certains spécialistes ont pu semer le doute dans l'esprit des spectateurs avec leurs interrogations sur la surpuissance de l'équipe Sky, et de son leader Chris Froome en particulier. "Il y a une corrélation entre ce qui se dit dans les journaux, à la télé, à la radio et ce qui se passe au bord des routes."

11h12 : Tous les coureurs ne sont pas logés à Mende, faute de capacité hôtelière suffisante. Ainsi, l'équipe Europcar utilise des bottes refroidissantes pour ses coureurs (qui permettent cryothérapie et drainage veineux), comme ici Pierre Rolland lors d'un transfert en bus.

10h55 : Thomas Voeckler s'était arrêté lui aussi en pleine étape pour se confronter avec des personnes qui le huaient.

10h51 : Bonjour @PrincedeClèves. On ne peut se fier qu'au témoignage de Froome pour cet incident. Qui, contrairement à ce qu'on pourrait croire, n'est pas isolé. Richard Virenque a expliqué hier soir sur Europe 1 avoir plusieurs fois reçu de l'urine dans des étapes de montagne sans en avoir fait un scandale. Jamais aucun spectateur n'a été poursuivi pour ce genre de geste. La seule chose que les coureurs peuvent faire, comme Richie Porte l'autre jour, c'est s'arrêter face au spectateur qui insulte, et le toiser. Généralement, l'indélicat s'enfuit.

10h51 : Bonjour Pierre, le jet d'urine dont s'est plaint Froome est-il avéré (images ou témoignages) et aura-t-il des suites ?

10h45 : Certes, les coureurs du Tour de France prennent des coups de poing ou se font asperger d'urine. Mais d'autres leur rendent bien : on voit bien sur cette photo le Tchèque de l'équipe Argon Jan Barta qui a très envie de jeter un bidon sur un spectateur.