DIRECT. Tour de France 2020 : le Polonais Michal Kwiatkowski remporte la 18e étape devant son coéquipier Richard Carapaz, qui s'empare du maillot à pois

La 18e étape, entre Méribel et La Roche-sur-Foron (175 km), constitue sans doute la dernière chance pour les coureurs de bousculer le classement général.

La victoire du coureur polonais de l\'équipe Ineos Michal Kwiatkowski devant son coéquipier Richard Carapaz, jeudi 17 septembre à La Roche-sur-Foron, lors de la 18e étape du Tour de France.
La victoire du coureur polonais de l'équipe Ineos Michal Kwiatkowski devant son coéquipier Richard Carapaz, jeudi 17 septembre à La Roche-sur-Foron, lors de la 18e étape du Tour de France. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / POOL)
Ce qu'il faut savoir

Vous pensiez que les coureurs du Tour de France avaient fait le plus dur mercredi en franchissant le redoutable col de la Loze ? La lose peut tomber là où on l'attend moins, comme par exemple lors de cette 18e étape, jeudi 17 septembre, avec un parcours de 175 km particulièrement casse-pattes entre Méribel (Savoie) et La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie). Avis aux coéquipiers du maillot jaune Primoz Roglic (Jumbo-Visma), dont le désormais célèbre "train" ne doit pas dérailler dans l'ultime étape de montagne.

Cinq ascensions, cinq pièges. Deux cols de 1re catégorie, un hors-catégorie au plateau des Glières, où les coureurs devront se coltiner 1 800 m de route non goudronnée, un col de 2e catégorie ajouté en catastrophe au programme après un éboulement sur une autre route, 4 600 m de dénivelé, soit davantage que la déjà terrible étape de puy Mary vendredi dernier... Si vous n'avez pas posé votre après-midi, vous avez encore quelques heures pour trouver un prétexte.

Les écarts ne sont pas encore faits au classement général. On peut avoir l'impression que Primoz Roglic va gagner le Tour dans un fauteuil, tant il a maîtrisé son principal rival, son compatriote Tadej Pogacar, sur la montée du col de la Loze, lui reprenant même 17 secondes. Mais cette 18e étape représente la dernière chance pour ceux qui rêvent d'un podium (ou mieux) de bousculer le classement général, en attendant le contre-la-montre de samedi à la Planche des Belles Filles.

Les Français pour sauver les meubles. S'ils se glissent dans une échappée au long cours, Pierre Rolland ou Julian Alaphilippe peuvent chiper le maillot à pois à Tadej Pogacar. C'est le dernier maillot distinctif qu'un Français peut ambitionner de ramener à Paris, mais il faudra pour cela que les fuyards ne soient pas repris avant le plateau des Glières, à une quarantaine de kilomètres de la ligne d'arrivée.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TDF

17h42 : Revoyons l'arrivée au petit trot des deux coéquipiers de l'équipe Ineos. L'étape a été remportée par Michal Kwiatkowski.

(FRANCE 2)

17h30 : Revoyons en images l'interception du "streaker" de l'arrivée de l'étape du Tour.









(STEPHANE MAHE / AFP)

17h27 : Guillaume Martin en a terminé dans le groupe Uran-Yates, et cède 2"40 au maillot jaune. Le coureur français, qui rétrograde au 12e rang, n'a plus que le contre-la-montre pour rentrer dans le top 10, mais ce n'est pas sa spécialité.

17h23 : L'arrivée du jour sans sprint de deux équipiers d une même équipe résume ce Tour de France sans saveur, sans panache.

17h23 : Drôle d’arrivée quand même...superbe course d’équipe pour les Ineos mais quand meme dommage de ne pas avoir disputé de sprint à la régulière.!!

17h23 : Un spectateur a réussi à franchir les barrières et a tenté de voir de trop près les coureurs, avant d'être maîtrisé manu militari. Au foot, ce genre d'exploit se solde par une interdiction de stade et une nuit au poste, mais pour le vélo, j'ignore l'étendue des sanctions.

17h23 : Le mec qui a tenté de venir voir les coureurs d'Ineos va se prendre l'amende du siècle.

17h21 : C'est l'homme à tout faire de la Jumbo Wout Van Aert qui règle le sprint du groupe maillot jaune et prend la 3e place de cette étape.

17h19 : Le Polonais Michal Kwiatkowski remporte la 18e étape du Tour de France à La Roche-sur-Foron devant son coéquipier Richard Carapaz. Les deux coureurs de l'équipe Ineos n'ont pas sprinté.

17h14 : Que ce soit Carapaz ou Kwiatkowski qui gagne ça sera une première victoire sur le Tour pour l'un de ses 2 hommes. Leur meilleure place sur une étape du Tour est de 2 pour les 2

17h15 : Quatre kilomètres de l'arrivée, on se perd en conjectures. Les deux coureurs de l'équipe Ineos vont-ils disputer un sprint ? Ou Carapaz va-t-il laisser l'étape à Kwiatkowski qui l'a aidé à décrocher le maillot à pois ? Réponse imminente.

17h07 : Le gros changement au classement général, c'est la chute de Rigoberto Uran. Le grimpeur colombien, qui était 6e du général, pointe désormais à 3 minutes derrière le groupe maillot jaune.

17h02 : Tous les ans c’est la même rengaine : le Tour est ennuyeux, pas assez de spectacle. Et chaque année chacun y va de son idée pour rendre la course plus intéressante. Il faut peut-être se faire à l’idée que le Tour est une course d’endurance, et que l’ennui fait partie de sa dramaturgie

17h02 : Des étapes moins dures, c'est des arrivées au sprint, non ? Avec des trains qui emmènent les sprinters ? Ça a déjà été testé par le TdF, des étapes moins dures, le résultat, c'est qu'on dort devant la télé.

17h01 : Sinon les délais sont de combien pour cette étape ? Le maillot vert Sam Bennett va t'il être éliminé ?

17h01 : @Mhacnu Ils étaient estimés autour de 39 minutes sur cette étape. Or, le gruppetto est pointé à 29 minutes de l'homme de tête. Ça devrait donc passer pour les sprinters.

16h52 : @Jean-Luc 31 Vous n'êtes pas le seul à le penser.

16h52 : Finalement ce TdF est trop dur pour les organismes. Et si la solution pour redonner un intérêt, était un plus juste équilibre des difficultés et ainsi d'offrir une chance à un plus grand nombre de coureurs ?

16h51 : Guillaume Martin, le premier Français au général, est pointé à 6"30 de la tête de course, donc environ 1"30 derrière le groupe maillot jaune. Il ne devrait pas dépasser Alejandro Valverde, qui se trouve dans le même groupe que lui.

16h47 : @Mhacnu Le coureur colombien à la tactique défensive compte peu de défenseurs dans l'Hexagone. Pour en avoir discuté avec Christophe Moreau sur la difficulté de placer des attaques derrière des trains, c'est parfois plus facile de critiquer sur son canapé que d'attaquer sur sa machine : "A l'époque, on me disait que ce n'était pas terrible de finir dans le top 10... Le cyclisme est quand même assez injuste."

16h47 : Uran a encore explosé, moi ça suffit pour faire ma journée 😁

16h44 : Revoici le passage des deux hommes de tête sur les graviers du col des Glières.

16h43 : Au tour de Richie Porte d'être distancé, après avoir crevé sur les graviers du col des Glières. Le 4e du classement général, chantre d'une stratégie on va dire prudente, va devoir cravacher dans la descente.

16h41 : Attaque de Tadej Pogacar, qui voit Primoz Roglic bondir dans sa roue. Le jeune coureur slovène avait promis de tout tenter, quitte à tout perdre, pour déboulonner le maillot jaune. C'est un peu timide aujourd'hui pour l'instant.

16h43 : Il reste encore une petite difficulté, non répertoriée au classement de la montagne, le col des Fleuries, qui paraît-il est un peu casse-pattes, avant l'arrivée.

16h35 : Richard Carapaz marque les 20 points du sommet des Glières et totalise 74 points au classement de la montagne, ce qui lui permet de passer devant Tadej Pogacar.

16h34 : 9 coureurs dans le groupe maillot jaune... dont 4 Jumbo ! L'équipe néerlandaise domine de la tête et des épaules cette Grande Boucle avec son train.

16h31 : En tête de la course, les deux coureurs Ineos (Kwiatowski et Carapaz) ont lâché leur dernier compagnon d'échappée (Bilbao, pointé à 25 secondes). Le coureur polonais devrait faire le travail pour celui qui est devenu son leader, depuis l'abandon d'Egan Bernal.

16h28 : Rigoberto Uran, le 6e du classement général, a été décroché lors de l'accélération de la Jumbo pour suivre l'offensive de Mikel Landa.

16h24 : Mikel Landa creuse un petit écart sur la tête du groupe maillot jaune. Il n'est qu'à 22 secondes de la 4e place détenue par Richie Porte au classement général.

16h21 : Après avoir fait le train hier, l'équipe Bahrain passe à l'attaque avec Wout Poels qui emmène Mikel Landa devant le peloton maillot jaune, où pour l'instant seule la Jumbo mène l'allure.

16h23 : On attaque l'ascension du plateau des Glières pour un peloton de 87 coureurs, pointés à 8 minutes 30 des échappés. L'échappée belle de Carapaz risque de faire perdre une place à Guillaume Martin, le premier Français, qui ne comptait que 9 minutes d'avance sur l'Equatorien.

16h12 : L'arrivée du Tour de France sur les Champs-Elysées sera limitée comme pour les autres arrivées d'étape à 5 000 spectateurs, indique l'organisation de l'épreuve. Plus de détails par ici.

16h09 : @Manu Effectivement, c'est franchement décevant jusqu'à présent. Il reste le très dur plateau des Glières pour lancer les hostilités mais comme d'habitude, ce sera plus une course de côte qu'une offensive d'envergure. La dernière attaque de très très loin d'un cador sur le Tour, c'est Floyd Landis en 2006, qui sera déclassé pour dopage quelques jours plus tard.

16h09 : J'ai honte du Tour de France une équipe qui gère juste pour le maillot jaune me dégoûte . Pas de panache . Pas de bagarre .... Triste

16h00 : Vous faites référence au volet judiciaire de l'opération Aderlass dont je parlais en début d'étape. Si des responsables slovènes de l'équipe Bahrain - la formation où figurent le plus de coureurs slovènes, ainsi que des directeurs sportifs et des mécanos de ce pays - figurent dans le dossier, à ma connaissance, nulle part les noms de Pogacar ni de Roglic n'apparaissent dans l'enquête.

15h52 : Bonjour, le procès pour dopage du docteur Schmidt dans le cyclisme s’ouvre en allemagne. Un de ses 4 complices emmène l’enquête en Slovénie. Les deux premiers du classement general sont Slovènes, en savez-vous un peu plus ?

15h47 : Petit coup d'œil au groupe maillot jaune, où figurent encore sept équipiers de l'équipe Jumbo, ce qui nous promet un beau train si les choses s'accélèrent.

A noter que Thibaut Pinot figure toujours dans ce groupe à 59 km de l'arrivée.

15h45 : Bonjour Pierre,Le maillot à pois c'est comme le maillot vert dans des cotes et cols ... le meilleur sprinteur c'est Caleb Ewan et il ne sera jamais maillot vert sur un tel parcours ... Apres il faut regarder le palmarès final ... il ne jure pas Froome Majka Barguil Alaphilippe Bardet ...Pendant le Tour c'est aussi un jeu de primes qui motivent les coureurs... il y a des équipes "pauvres" et qui n'auront jamais le maillot Jaune ...et donc c'est un peu de redistribution et de stratégie de course aussi Cette étape a une certaine époque, les 2 premiers cols escamotés et tout le monde dans les délais ?Là il y a le challenge du maillot a pois ... Merci FranceInfo

15h44 : Dans les commentaires, @8301jakatak donne son point de vue sur la valeur du maillot à pois, que se disputent Richard Carapaz, Marc Hirschi et Tadej Pogacar.

15h36 : Retour à la course, avec un point sur l'étape au début de la montée du col des Aravis, classé en 1ère catégorie : Richard Caparaz, Michal Kwiatkowski et Peillo Bilbao comptent 7 minutes d'avance sur le peloton. Intercalés, une flopée de coureurs dont les Français Nicolas Edet et Nans Peters, qui semblent un ton en-dessous que les trois de devant. On est à 62 km de l'arrivée.

15h26 : Ces zones de délestage, créées en 2011, sont spécifiquement ratissées par l'équipe de nettoyage après le passage des coureurs, mais il y a forcément des déchets qui échappent à leur vigilance. Les équipes municipales et départementales passent aussi après le passage des coureurs (car les spectateurs laissent aussi des déchets). La communauté d'agglomération du Ventoux assurait qu'en 2009 - avant la mise en place de ces mesures - le passage du Tour générait 20 tonnes de déchets. On n'a pas de chiffre plus récent.

15h26 : En effet il y a des zones où les coureurs peuvent jeter leurs déchets qui sont par la suite nettoyer par des employés du TdF. Mais durant ces 3 semaines j'ai vu que ces zones se situaient parfois à proximité de ravins où les coureurs, sûrement pas assez lucides dans l'effort, y jetaient leurs bidons. De fait je reste dubitatif sur le fait que ces zones soient parfaitement car je vois mal ces mêmes employés du TdF descendre en rappel sur 50 mètres dans ces ravins pour y récupérer les détritus jetés par les coureurs...

15h18 : La révélation du Tour Marc Hirschi vient de chuter lors de la descente du col des Saisies, et doit désormais cravacher pour rattraper ses compagnons d'échappée. Le coureur suisse venait de marquer 18 points de plus en passant en tête au sommet du col. Avec 48 points, il revient à 18 points de Tadej Pogacar au classement de la montagne.

15h06 : J'ai trouvé des chiffres plus encourageants : en 2019, sur les voitures suiveuses de la course, 45 sur 120 étaient électriques avec un objectif d'arriver à 100% dans deux ans. Certains véhicules électriques figurent aussi dans la caravane. Après, effectivement, les hélicoptères par exemple ne fonctionnent pas avec des panneaux solaires.

15h06 : Le jet de bidon n’est pas le plus important. Sur le passage du TDF on a compté près de 450 voitures ou motos dont seulement une dizaine d’électrique. Il vaudrait bien mieux de limiter ce nombre.

15h01 : L'avance des échappés grimpe au-delà des cinq minutes sur le peloton, mais le dernier Français dans le groupe de tête, Nicolas Edet, vient de lâcher prise.