Tour de France 2020 : revivez la victoire du Slovène Primoz Roglic lors de la première arrivée au sommet de la Grande Boucle

Au programme de cette 4e étape, la montée corsée de l'épreuve, vers Orcières-Merlette, à plus de 1 800 mètres. Julian Alaphilippe y a sauvé son maillot jaune.

Le maillot jaune du Tour de France Julian Alaphilippe lors de l\'étape Sisteron-Orcières-Merlette, le 1er septembre 2020.
Le maillot jaune du Tour de France Julian Alaphilippe lors de l'étape Sisteron-Orcières-Merlette, le 1er septembre 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La première mise en jambes alpine n'a pas fait tant de dégâts. Julian Alaphilippe a sauvé son maillot jaune lors de la première arrivée au sommet du Tour de France, mardi 1er septembre, entre Sisteron et Orcières-Merlette. Le coureur tricolore s'est classé 5e de l'étape, remportée par le grand favori de l'épreuve, Primoz Roglic. Résumé de l'étape sur francetv sport.

Un "bon test" dans la montée finale. Après deux étapes réservées aux sprinteurs, les grimpeurs-puncheurs auront de nouveau l’occasion de s'exprimer avec une arrivée à 1 825 mètres d’altitude au bout des 7,1 kilomètres à 6,7% de pente moyenne. "Ce sera un bon test pour ceux qui veulent se jauger", souligne le directeur technique de la course, Thierry Gouvenou.

Rester en jaune. Julian Alaphilippe a conservé sans encombre son maillot de leader, lundi, après la troisième étape. Le leader de l’équipe Deceunick-Quick Step va tenter de le conserver une journée de plus : "C'est une étape difficile mais je vais tout donner parce que c'est un honneur et une immense fierté de porter le maillot jaune." Les spécialistes considèrent que si le maillot jaune du Français survit à l'étape du jour, Alaphilippe pourra le garder jusqu'à la fin de la première semaine.

Un classement général très serré. Des cadors comme Adam Yates, Tadej Pogacar ou Egan Bernal ne lui rendent que quelques secondes au classement (respectivement 4, 7 et 17 secondes de retard). Du changement est à attendre sur les pentes d'Orcières-Merlette.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TDF

20h02 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

#PROCES_ATTENTATS "C'est audacieux", a réagi sur franceinfo Maryse Wolinski, veuve du dessinateur Georges Wolinski, après la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet à la veille de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.


Emmanuel Macron s'est déclaré prêt à accueillir en octobre une conférence internationale de soutien au Liban, où il effectue sa deuxième visite depuis l'explosion dévastatrice de Beyrouth il y a près d'un mois. Il doit donner dans quelques minutes une conférence de presse.

Le grand favori du Tour de France, le Slovène Primoz Roglic, a remporté la 4e étape du Tour au sommet d'Orcières-Merlette (Hautes-Alpes).Arrivé cinquième, Julien Alaphilippe conserve son maillot jaune.

• La maire de Paris, Anne Hidalgo, a dénoncé un "véritable scandale écologique" après la révélation de rejets polluants dans la Seine issus d'une usine de cimenterie de Lafarge-Holcim, visée depuis fin août par une enquête du parquet de Paris. La Ville de Paris va saisir le procureur de la République.

19h55 : "C'était important de figurer parmi le groupe des favoris. On m'aurait dit ça hier ou avant-hier, j'aurais signé tout de suite"

Après sa chute lors de la première étape, le Français, qui fait partie des favoris du Tour, s'est rassuré aujourd'hui.

18h26 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Le grand favori du Tour de France, le Slovène Primoz Roglic, a remporté la 4e étape du Tour au sommet d'Orcières-Merlette.Arrivé 5e de l'étape, Julien Alaphilippe conserve son maillot jaune.

• La maire de Paris, Anne Hidalgo, a dénoncé un "véritable scandale écologique" après la révélation de rejets polluants dans la Seine issus d'une usine de cimenterie de Lafarge-Holcim, visée depuis fin août par une enquête du parquet de Paris. La Ville de Paris va saisir le procureur de la République.

#PROCES_ATTENTATS "C'est audacieux", a réagi sur franceinfo Maryse Wolinski, veuve du dessinateur Georges Wolinski, après la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet à la veille de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.


Emmanuel Macron s'est déclaré prêt à accueillir en octobre une conférence internationale de soutien au Liban, où il effectue sa deuxième visite depuis l'explosion dévastatrice de Beyrouth il y a près d'un mois. Il doit donner une conférence de presse en fin d'après-midi.

17h51 : Si vous avez loupé l'arrivée, coincé à la sortie de l'école de vos enfants, la voici en replay :



(FRANCE 2)

17h49 : Côté Français, signalons aussi la 16e place de Romain Bardet, dans le temps des meilleurs.

17h50 : Arrivée 5e de l'étape, Julien Alaphilippe conserve son maillot jaune. A noter aussi l'étape solide de Thibaut Pinot qui est arrivé avec les meilleurs. Et Guillaume Martin qui a tenté sa chance à 500 m de l'arrivée, en vain.

17h40 : Le grand favori du Tour Primoz Roglic remporte la 4e étape du Tour au sommet d'Orcières-Merlette.

17h39 : Cette étape de montagne va donc se terminer au sprint !

17h37 : A l'approche de la flamme rouge, la Jumbo continue d'imprimer un train d'enfer, avec Sepp Kuss qui a emmené dans sa roue Primoz Roglic, l'épouvantail pour le classement général. Julian Alaphilippe s'accroche.

17h35 : @Paco C'est juste. Dans les années 1990, la ONCE de Laurent Jalabert avait dû troquer sa tunique jaune pour du rose sur le Tour de France (et c'était effectivement logique de mieux distinguer le maillot jaune).

17h41 : C’est nul d’autoriser des équipes avec des maillots jaune, on ne distingue plus le leader !

17h32 : Julian Alaphilippe se retrouve désormais isolé au sein du groupe des favoris. Son équipe, pas taillée pour la montagne, a fondu (comme l'année précédente) au fur et à mesure que la route s'élève. Il reste une quarantaine de coureurs dans le groupe des favoris, à 3 km de l'arrivée.

17h31 : Pierre Rolland plante une banderille à 5 km de l'arrivée, mais échoue à faire le trou sur le peloton. Ce ne sera pas le jour du Français, entré dans la légende par sa propension à attaquer.

17h54 : @Et l'écologie alors Une question récurrente ! Théoriquement, les coureurs doivent jeter leurs déchets dans des zones prévues à cet effet pour faciliter le travail de la voirie qui passe derrière. Les goodies feront aussi le bonheur des collectionneurs, nombreux sur le Tour même en ces temps troublés. Mais ce n'est pas efficace à 100%, bien sûr.

17h48 : Le nombre de bidons jetés dans la nature a-t-il déjà été évalué ? Le vélo est loin d'être un sport vert. Les coureurs les jettent dans les ravins, les cours d'eau... Cela ne préoccupe personne ? C'est une catastrophe.

17h23 : C'est l'équipe épouvantail du Tour, la Jumbo-Visma avec son maillot jaune et noir et son armada de stars (Roglic, Dumoulin) qui a pris la tête du peloton. Pour étouffer toute velléité d'attaque d'un outsider ?

17h22 : C'est forcément rageant pour Kris Neilands, mais il vient d'être avalé par le peloton à 7 km de l'arrivée. Place aux choses sérieuses !

17h14 : Notez que c'est la première fois qu'une arrivée au sommet arrive aussi tôt sur la Grande Boucle, dès la 4e étape.

17h43 : Kris Neilands a faussé compagnie aux autres échappés pour tenter un raid en solo sur les contreforts de la dernière ascension. Mais le peloton n'est plus qu'à une minute dans son dos. Il reste 13 km à parcourir, dont 6 d'ascension vers Orcières-Merlette.

17h07 : Il n'y a plus que trois coureurs en tête, dont les Français Alexis Vuillermoz et Quentin Pacher. Mais l'avance des fuyards, échappés depuis 140 km, atteint à peine 1'30.

17h01 : Chute spectaculaire du coureur belge Tiesj Benoot, qui a heurté de plein fouet la rambarde. La selle de son vélo a été décapitée sur le coup, mais le coureur s'est relevé indemne. Il a tout de même perdu sa place dans l'échappée.




(FRANCE 2)

16h53 : L'échappée voit son avance descendre sous les 2 minutes alors qu'il y a encore 27 km à parcourir.

16h52 : A 30 km de l'arrivée, les sprinters et les coureurs les plus en difficulté, comme Alexander Kristoff ou Bryan Coquard, ont déjà décroché du peloton. La constitution d'un "gruppetto", le "bus" des coureurs allergiques à la montagne, est imminente. Rappelons que la grosse ascension du jour n'intervient que dans une vingtaine de kilomètres.

16h15 : Alors que les échappés se déchirent, et voient leur avance diminuer doucement, mais sûrement, le moment spectaculaire de cette étape (à ce stade, ne désespérons pas) n'est pas l'œuvre d'un coureur.

15h59 : On ne va pas se mentir, il ne se passe pas grand chose dans l'étape du jour pour l'instant. Les échappés n'ont jamais compté plus de 4 minutes d'avance, ce qui sera probablement insuffisant quand les cadors vont passer sur le gros braquet. Les six échappés comptent 2'37 d'avance à 62 km de l'arrivée dans une étape qui ronronne.

15h18 : Il a beau ne plus être tout jeune, le célèbre "El Diablo", l'Allemand Didi Senft dans le civil, a fait le déplacement au bord de la route. Il est présent depuis 1993 sur les routes de la Grande Boucle (avec une courte pause en 2015, où il avait annoncé sa retraite).

15h03 : On ne devrait pas avoir une arrivée à l'heure de l'apéritif comme lors des deux premières étapes : les coureurs ont parcouru près de 44 km lors de la première heure, L'arrivée devrait avoir lieu autour de 17h30, plutôt en fin de goûter donc.

14h26 : @Manu Je crois que vous faites référence au Race Center, que vous pouvez retrouver ici. Pour les blagues sur le mankini et un suivi un peu plus généraliste de la course, c'est par ici. J'en profite pour vous glisser qu'à 130 km de l'arrivée, et surtout à 40 km du sommet du premier col de la journée, l'avance des échappés plafonne à 3'50.

14h25 : Bonjour, y a t il un lien pour le direct ? Avec le profil d'étape dessiné et les divers événements ? Il me semble en avoir vu un hier mais je ne trouve pas celui de ce jour ? Merci !

14h04 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• #RENTREE "C'est presque une rentrée normale" : en visite dans une école de Châteauroux (Indre), Jean Castex a mis en avant sa "sérénité" et assuré que tout était "prêt" pour faire face au coronavirus à l'heure du retour des enfants en classe.

#PROCES_ATTENTATS "C'est audacieux", a réagi sur franceinfo Maryse Wolinski, veuve du dessinateur Georges Wolinski, après la republication par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet à la veille de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.

Pour la 4e étape du Tour de France, le peloton s’est élancé de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence) et va parcourir 160,5 km pour relier Orcières-Merlette (Hautes-Alpes), avec la première arrivée au sommet de l’épreuve.

Emmanuel Macron s'est déclaré prêt à accueillir en octobre une conférence internationale de soutien au Liban, où il effectue sa deuxième visite depuis l'explosion dévastatrice de Beyrouth il y a près d'un mois.

13h53 : Imaginez un mélange entre un marcel et un maillot de bain, le tout en vert fluo. Popularisé par le film Borat, cette tenue apparaît souvent au bord de la route du Tour de France, portée par des spectateurs avides de figurer dans les bêtisiers de fin d'année :-) Mais comme l'accès au public est limité, et que les températures sont un peu frisquettes, le mankini se fait rare sur le Tour cette année.




13h53 : Bonjour Pierre,Excusez moi mais c'est quoi un mankini ?

14h05 : L'équipe Decueunink-Quick Step de Julian Alaphilippe imprime le tempo en tête du peloton, et contrôle l'avance des échappées autour de 3'30''.

13h35 : Une échappée est partie dès les premiers mètres de la course. Six coureurs ont pris la poudre d'escampette, dont trois Français : Alexis Vuillermoz, Quentin Pacher et Mathieu Burgaudeau. Le peloton laisse filer pour l'instant.

13h26 : Le départ fictif vient d'être donné. Petit rappel : il s'agit de la phase où les coureurs quittent les centres villes, bourrés de ronds-points, de bordures et de plots en plastiques, pour des chaussées plus larges afin que les choses sérieuses commencent. Urbanisation et (sur)aménagement de la route aidant, cette séquence peut durer jusqu'à un quart d'heure.

13h20 : Petit point pronostics de la rédaction pour cette étape très attendue : Boris Jullien nous annonce une victoire de Julian Alaphilippe (pas besoin de sortir la calculette pour savoir qui passe la soirée en jaune du coup), Romain Scotto tente un pronostic de connaisseur avec le Colombien Sergio Higuita (rien à voir avec René, le fantasque gardien de l'équipe de Colombie dans les années 1990) et quant à moi je mise une pièce sur le Français Pierre Latour qui peut tirer son épingle du jeu sur une montée pas trop longue. N'hésitez pas dans les commentaires !

13h04 : Voilà ce que ça donne sur le papier. Deux heures assez tranquilles au début, où une échappée devrait tenter de se faire la belle, avant les choses sérieuses en deuxième partie d'étape. On pourrait voir les leaders s'expliquer dans la montée finale.


(LETOUR.FR)

13h12 : Bonjour Catherine et Alice, bonjour à toutes et à tous, voilà encore du renfort dans ce live pour ne rien manquer de la 4e étape du Tour de France, avec la première arrivée au sommet. Aurons-nous droit à un final dantesque sur les pentes d'Orcières-Merlette ? Et verrons-nous des spectateurs en mankini malgré les 15°C attendus sur le dernier col du jour ? Vous le saurez ici-même !

10h25 : C'est le quatrième jour sur le Tour de France et déjà la première arrivée en altitude. Sur un tracé long de 160,5 km entre Sisteron et Orcières-Merlette, une première explication pourrait intervenir entre les leaders su peloton au sommet d'un col de 1ère catégorie. Francetvsport vous en dit plus sur le profil de l'étape.