Cet article date de plus de six ans.

Cyclisme : pour Froome, les suspicions de dopage sont le "compliment ultime"

Le Britannique, double vainqueur du Tour de France, a fait cette déclaration au Japon, où il participe au Critérium de Saitama, près de Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le double vainqueur du Tour de France, Christopher Froome, le 24 octobre 2015 à Saitama (Japon). (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)

Les souçons le flattent. Le Britannique Chris Froome, double vainqueur du Tour de France (2013, 2015), a qualifié samedi 24 octobre de "compliment ultime" les suspicions de dopage dont il est la cible de manière récurrente

"Dans un sens, être la cible de ces accusations est le compliment ultime, mais dans un autre, je ne le prends absolument pas comme un compliment"

Christopher Froome

AFP

Le leader de l'équipe Sky a fait cette déclaration depuis le Japon, où il participe au Critérium de Saitama, près de Tokyo. "C'est malheureux que ce soit ce que le porteur du maillot jaune du Tour de France ait à supporter", a-t-il ajouté.

Crachats, jets de bière et d'urine

Au cours de la Grande Boucle l'été dernier, qu'il a remportée pour la deuxième fois en l'espace de trois ans, Froome avait vu ses performances remises en question par certains observateurs, notamment après son accélération spectaculaire dans la dixième étape menant au sommet de La Pierre-Saint-Martin.

Il avait également été visé pendant la course par jets de bière et d'urine, crachats, gestes déplacés ou encore banderoles hostiles. "C'est sûr, j'ai senti que c'était un élément qui avait rendu le Tour de France plus difficile cette année. N'importe qui se serait senti davantage sous pression avec ce qui s'est passé", a estimé Froome, âgé de 30 ans.

"Si j'avais quelque chose à cacher ou si j'avais une quelconque stratégie élaborée, alors ça m'ennuierait vraiment, ce serait mon monde tout entier qui s'écroulerait. Mais je n'ai pas de secret, je n'ai sincèrement rien à craindre", a-t-il encore affirmé. "Oui, c'est frustrant mais vous devez juste vous remettre au travail et dépasser cela", a conclu le Britannique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.