Wimbledon 2021 : Djokovic s'impose dans la douleur face à Shapovalov et rejoint Berrettini en finale

Le Serbe s’est qualifié vendredi pour une 30e finale de Grand Chelem, revenant à une unité du record de Roger Federer. 

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Novak Djokovic s'est qualifié en finale de Wimbledon en dominant Denis Shapovalov en trois sets, vendredi 9 juillet. (GLYN KIRK / AFP)

Novak Djokovic s'est qualifié vendredi 9 juillet pour sa septième finale à Wimbledon en dominant un excellent Denis Shapovalov (7-6[3], 7-5, 7-5) qui pourra nourrir beaucoup de regrets tant il a eu l'occasion de mettre à mal le Serbe. "Djoko" rejoint ainsi Matteo Berrettini en finale et tentera, dimanche, de remporter son sixième titre à Wimbledon, son 20e en Grand Chelem. Un record codétenu actuellement par Rafael Nadal et Roger Federer.

Shapovalov trahi par son coup droit

Face à l'un des meilleurs joueurs de l'histoire, le Canadien n'a clairement pas eu froid aux yeux et il a proposé l'un des meilleurs tennis de sa carrière sur la première manche. Un niveau tel qu'il a réussi à chiper le service de Djokovic au troisième jeu et à 5-4 avec son service, Shapovalov était à deux points de s'adjuger le premier set. 

Malheureusement, c'est à ce moment la que le Canadien a flanché. Alors à 30-30, Shapovalov a débordé Djokovic côté coup droit et a profité d'une remise courte conclure. Mais le numéro 12 mondial a complètement raté son coup droit croisé qui est sorti du terrain, alors que le court était ouvert. Le Serbe n'en demandait pas tant pour réaliser le break dans la foulée pour revenir à 5-5. 

Le set a donc dû se décider au tie-break. Sur un superbe échange, Shapovalov a réalisé le mini-break. Mais, de nouveau, il n'a pas profité de cet avantage. Après un vif échange, le Canadien a décidé de tenter un amorti de coup droit qui a rebondi nettement avant le filet. 

Le numéro 1 mondial a fini par remporter le tie-break, offert par le Canadien sur sa seule double faute du set, et la première manche après avoir été mené pendant la majorité de celle-ci. Shapovalov pouvait s'en mordre les doigts, ne passant qu'à deux coups droits de plonger le quintuple vainqueur de Wimbledon en plein doute. 

Djokovic, une leçon de sérénité dans les moments forts

Malgré cet énorme coup sur la tête, le Canadien n'a pas abdiqué et il est revenu au deuxième set tout aussi motivé. Mais il a encore manqué de lucidité pour conclure. À 0-40 sur le service du Serbe, il n'a pas converti ses trois balles de break, laissant s'échapper un Djokovic d'une sérénité effrayante. Rebelote sur le jeu de service suivant. Cette fois-ci, Shapovalov avait deux balles de break... et de nouveau, le numéro 1 mondial est revenu pour empocher son jeu de service. Sur l'ensemble de la partie, Shapovalov n'a converti qu'une seule de ses 11 balles de break. Trop peu pour faire tomber un géant du tennis.

Le Serbe a terminé le travail en trois sets, toujours aussi bousculé mais toujours aussi létal quand la pression le demandait. Preuve de l'insuffisance du Canadien : il a réalisé trois doubles fautes sur trois breaks concédés. Néanmoins, il a réussi un match de la carrure d'un futur grand, "préparez vous à le revoir très souvent dans le futur" a déclaré Djokovic au sujet de son adversaire du soir, preuve que le Canadien de 22 ans n'a laissé personne indifférent ce soir. 

"Djoko" rejoint ainsi Matteo Berrettini en finale avec comme objectif d'empocher un troisième titre du Grand Chelem cette saison. Il a l'occasion de se rapprocher un peu plus de son objectif ultime de faire le Grand Chelem sur une année calendaire, prouesse jamais réalisée sous l'ère Open. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Wimbledon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.