Cet article date de plus de sept ans.

Wimbledon : le "big 4", Tsonga et Cornet en deuxième semaine

Le rideau se lève sur la deuxième semaine des internationaux de tennis de Wimbledon. Sur scène, le "big 4", à savoir Nadal, Djokovic, Federer et Murray, ainsi que des Français comme Jo-Wilfried Tsonga et la sensation du tournoi, Alizé Cornet, tombeuse de Serena Williams.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Le court central de Wimbledon durant la rencontre Nadal-Kukushkin. © HUGO PHILPOTT/UPI/MAXPPP)

Ils ont à ce point leurs ronds de serviettes en phases finales des tournois du Grand Chelem qu'ils y ont gagné un surnom collectif : le "big 4", à dire à l'anglaise. Et les quatre coins de ce carré sont un Espagnol : Rafael Nadal, un Serbe, Novak Djokovic, un Suisse, Roger Federer et un Britannique, Andy Murray. Tous quatre ont repris leurs droits sur le All England club, après deux années de surprise, en entrant tembour battant dans la seconde semaine des internationaux de tennis de Wimbledon. Ils sont accompagnés en guest star surprise par la Française Alizé Cornet, qui épinglé contre toute attente la numéro un mondiale Serena Williams. Son compatriote Jo-Wilfried Tsonga sera également présent pour tenir la hampe de la raquette tricolore, ainsi que Jérémy Chardy.

Nadal passe le cap

Les chefs du clan sont donc de retour, mais ils ne sont pas tous sereinement assis sur leur rocher pour autant. Nadal par exemple a dû batailler un peu pour arriver là, perdant à chaque fois ses premiers sets avant de retrouver son efficacité légendaire. Il arrive toutefois en 8èmes de finale, étape qui, jusqu'ici, l'a toujours conduit en finale. Jusqu'en quart, il est assuré de ne pas croiser de membre du Top 50, mais son prochain adversaire, l'Australien Nick Kyrgos est présenté comme un futur grand fauve du tennis mondial et pourrait bien poser problème au Majorquin.

"Mohammed Ali" vs le "Djoker"

Djokovic lui aussi a connu le doute dans ce tournoi, destabilisé par Radek Stepanek au second tour. Mais il compte sans doute se refaire les dents sur l'une de ses victimes favorites, en l'occurrence Jo-Wilfried Tsonga. Le Manceau, surnommé "Mohammed Ali" en raison de sa ressemblance avec le mythique boxeur, a perdu ses huit précédents duels avec le "Djoker", la dernière fois, cruellement, à Roland-Garros. Et Tsonga ne s'est pas offert d'adhérent du Top 10 depuis plus d'un an. Il lui faudra développer tout son "figthing spirit" pour passer l'obstacle.

Alizé Cornet, elle, sera peut-être plus détendue. Elle a réalisé son exploit et goûte pour la première fois la saveur de la deuxième semaine de Wimbledon. Elle se mesurera avec une Canadienne, Eugénie Bouchard, qu'elle a déjà battu mais qui a su progresser. Le match se déroulera sous l'oeil intéressé de la "tsarine" Maria Sharapova, qui rencontrera la gagnante.  Tout comme Alizé Cornet, Jérémy Chardy accède pour la première fois à ce stade de la compétition. Mais il trouve sur sa route un solide serveur, le Croate Marin Cilic, qui a épinglé le Tchèque Thomas Berdych, finaliste de 2010, à son tableau de chasse et le défi sera rude pour le Palois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tennis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.