Cet article date de plus d'un an.

US Open : Dure journée pour les Français, la surprise Pironkova, Kenin assure... Ce qu'il faut retenir de la 4e journée

La quatrième journée de l'US Open nous a encore réservé de belles surprises et on ne s'est jamais ennuyé ! Malheureusement, c'était tout de même un jour à oublier pour les Français puisque Richard Gasquet, Grégoire Barrère et Ugo Humbert ont tous été éliminé et ne verront pas le troisième tour à Flushing Meadows. En revanche, Tsvetana Pironkova y sera puisque la Bulgare a signé l'exploit de ce jeudi en sortant Garbine Muruguruza, tête de série N.10. Enfin, les cogneurs Dominic Thiem et Marin Cilic se sont donnés rendez-vous après leur qualification.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 8 min.
Sofia Kenin, la numéro quatre mondiale, est l'une des favorites au titre à l'US Open 2020. (AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

La belle histoire : Tsvetana Pironkova

Cela faisait trois ans que Tsvetana Pironkova n'avait plus participé au moindre tournoi sur le circuit principal. A 32 ans, la Bulgare, même plus classée à la WTA après avoir occupé le 31e rang mondial en 2010, s'est offert un joli cadeau de retour. Après voir fait tomber la Russe Samsonova au 1er tour, elle s'est qualifiée pour le 3e tour en dominant nettement l'Espagnole Garbine Muguruza. Tête de série N.10 et ancienne N.1 mondiale, l'Ibère a encore une fois montré qu'elle n'aimait pas jouer à New York. Elle n'y a passé le 2e tour qu'une seule fois dans toute sa carrière. C'est une grosse surprise avec cette victoire 7-5, 6-3 en 1h21 de Pironkova, qui affrontera une autre tête de série, Vekic (N.18) au 3e tour.

Le match des teenagers américaines : Anisimova - Scott

Amanda Anisimova a 19 ans. Katrina Scott a 16 ans. Les deux jeunes filles représentent la nouvelle vague du tennis féminin américain, avec Sofia Kenin (N.2), Corie Gauff ou Catherine McNally. Malgré leur jeune âge, elles se faisaient face au 2e tour de cet US Open si particulier. Et si l'aînée fait presque figure d'ancienne (demi-finaliste à Roland-Garros l'an dernier), avec sa tête de série N.22, sa benjamine lui a mené la vie dure. Anisimova s'impose finalement 4-6, 6-4, 6-1 et se qualifie pour la première fois de sa carrière pour le 3e tour du tournoi new yorkais. 

La journée à oublier : Les Français

Richard Gasquet (51e mondial) a repoussé l'échéance en remportant le 3e set mais, court physiquement, s'est incliné face à l'Australien Alex De Minaur (28e) 6-4, 6-3, 6-7 [6], 7-5. "Il faut gagner le 1er set avec ce style de joueur-là, avec la chaleur. Après, on sait qu'il ne va pas baisser", a analysé en toute lucidité le Français après sa défaite. Grégoire Barrère, 93e mondial, a connu le même sort et n'a rien pu faire face au Russe Andrey Rublev (14e), vainqueur 6-3, 6-4, 7-6[4]. Le Français, qui fait partie des joueurs sous surveillance rapprochée après l'exclusion de Benoît Paire pour un contrôle positif à la Covid-19, a subi la loi de Rublev qui a cogné la balle très fort, comme prévu, et dicté le rythme de la rencontre. Enfin, malgré la belle opposition qu'il a proposée à Matteo Berrettini, 8e mondial, le jeune Ugo Humbert (22 ans, 42e à l'ATP) s'est également incliné, en trois manches 6-4, 6-4, 7-6 [6]. Au troisième tour, l'Italien affrontera le Norvégien Casper Ruud, tête de série n.30.

Poussive, mais victorieuse : Serena Williams

Serena Williams, en quête du record de 24 titres en Grand Chelem de Margaret Court, a avancé au 3e tour de l'US Open. Elle y a remporté son 2e tour contre la Russe Margarita Gasparyan (117e) 6-2, 6-4. Match qu'elle aurait toutefois pu conclure plus rapidement qu'en 1 h 33 min. Après un premier set rondement mené, elle a encore été devant dans le second 3-1, puis 4-2, mais sans parvenir à réellement plier le match face à une adversaire largement à sa portée. "Je me suis accrochée et l'important c'est de passer ce tour. Je me sens très bien, je vais dans la bonne direction", a commenté après coup Serena qui voit dans cette deuxième victoire en deux manches un motif d'encouragement, ses cinq précédents matches s'étant tous soldés en trois manches.

La 8e mondiale devra élever son niveau de jeu face à sa compatriote Sloane Stephens (39e), ancienne lauréate de l'US Open en 2017. Tout aussi expéditive, Viktoria Azarenka, en grande forme après sa victoire (après abandon de Naomi Osaka) au tournoi de Cincinnati, n'a pas fait de détail dans son duel entre Bélarusses avec Aryna Sabalenka (11e), 6-1, 6-3.

Le rendez-vous est donné : Thiem et Cilic

L’Autrichien Dominic Thiem (3e), 27 ans, a fait honneur à son statut de tête de série N.2 sur le court Arthur Ashe. Le récent finaliste de l’Open d’Australie a facilement éliminé l’Indien Sumit Nagal (104e) en trois sets (6-3, 6-3, 6-2). Grâce à un bon premier service (74%) et de nombreux coups gagnants (30), le droitier n’a laissé aucune chance à un adversaire trop maladroit (40 fautes directes). Avant d’espérer égaler voire battre sa meilleure performance à l’US Open (1/4 en 2016), il devra battre une autre tête de série, Marin Cilic (N.31). Le Croate (38e) a pourtant eu du mal à se qualifier pour le 3e tour, face au Slovène Norbert Gombos (104e). L’ancien vainqueur de l’US Open (2014) a en effet dû batailler pendant près de 3h pour s’imposer en quatre sets (6-3, 6-1, 7-6 [7/2], 7-5). Cilic a d’ailleurs inscrit moins de coups gagnants que son adversaire (35 contre 36), qui a été légèrement plus imprécis (38 fautes directes contre 33).

Pas de miracle : Murray 

Pas de miracle en revanche pour le revenant Andy Murray : deux jours après sa victoire marathon face à Yoshihito Nishioka, le Britannique a subi la loi du jeune Canadien Félix Auger-Aliassime, 13 ans de moins que lui et vainqueur 6-2, 6-3, 6-4. Un match à sens unique (52 coups gagnants contre 9), au cours duquel Murray a été incapable de se procurer ne serait-ce qu'une balle de break.

Le contreur et le cogneur de la soirée : Bautista Agut et Vasek Pospisil

Sur le court n°12 de Flushing Meadows, Roberto Bautista Agut (N.8) a logiquement battu le jeune Miomir Kecmanovic (21 ans) en quatre sets (6-3, 3-6, 6-3, 6-4). Le Serbe, 47e au classement ATP, n’a existé que dans la deuxième manche face au demi-finaliste du dernier Wimbledon. Malgré un bon jeu de service (12 aces, 1 double faute), il s’est fait breaker à trois reprises par l’Espagnol. Au prochain tour, Bautista Agut (11e) jouera le Canadien Vasek Pospisil (94e), étonnant vainqueur de son compatriote Milos Raonic (N.25). Cinq jours après sa finale perdue audit tournoi de Cincinnati, joué à New York, un Raonic émoussé s’est incliné en quatre sets dans un duel de gros bras (6-7 (1/7), 6-3, 7-6 [7/4], 6-3). 49 aces ont en effet été réalisés sur le court Louis Armstrong. Et si Raonic en a réussi plus que son adversaire (29 contre 20), il a également commis plus de doubles fautes (11 contre 5). Trop imprécis (35 fautes directes), le désormais 18e au classement ATP n’est jamais parvenu à prendre un jeu de service à Pospisil (0/5).

La lueur bleu-blanc-rouge : Alizé Cornet

Heureusement qu'elle était là ! Alizé Cornet a en effet été la seule française de la journée, jusqu'ici, à se hisser jusqu'au troisième tour de cet US Open. Et pourtant, la tâche était plus piégeuse qu'elle n'y paraissait. Face à elle, la machine à coups droits belge, Ysaline Bonaventure. La Niçoise, 51e mondiale, a donc fait respecter son rang face à la 121e au classement WTA qui a tout de même balancé 36 coups gagnants. Sans jamais paniquée, et sans trop s'énerver (un petit exploit pour la Française), Alizé Cornet s'est montrée plus incisive dans les moments chauds pour s'imposer en deux manches, 7-6[4], 6-3 et 1h46 de jeu... Au prochain tour, elle devra tout de même élever son niveau de jeu si elle veut connaître les huitièmes de finale pour la première fois de sa carrière à New York. Car Madison Keyes, tête de série N.7, est tout proche de la rejoindre.

Qualification facile : Daniil Medvedev

Le Russe Daniil Medvedev, finaliste l'an passé, s'est qualifié sans problème pour le 3e tour de l'US Open, aux dépens de l'Australien Christopher O'Connell, 116e mondial, 6-3, 6-2, 6-4, jeudi en session nocturne à New York. Le 5e mondial, qui s'est imposé en 2 h 16 min, a dominé dans tous les compartiments du jeu (32 coups gagnants, 9 aces) convertissant 4 de ses 17 balles de break, domaine où il doit encore faire mieux. Medvedev ne devrait pas rencontrer trop de difficulté au prochain tour contre l'Américain Jeffrey John Wolf, 138e mondial.

Un long combat : Grigor Dimitrov

Grigor Dimitrov (20e mondial), fortement affaibli par le coronavirus cet été, a mené un long combat de 4h50 avant de s'incliner 6-7 (5/7), 7-6 (7/4), 3-6, 6-4, 6-1 face à Marton Fucsovics (66e), jeudi au 2e tour de l'US Open de tennis. Le Bulgare, qui avait atteint les demi-finales à Flushing Meadows l'an dernier, menait 4-3 dans le 4e set avant de perdre 9 des 10 jeux suivants, tandis que son physique l'abandonnait. C'est donc le Hongrois, qui n'avait encore jamais passé le 1er tour à l'US Open en 4 participations, qui affrontera l'Américain Frances Tiafoe (82e) samedi pour une place en 8es de finale.

La mieux classée : Sofia Kenin 

La jeunesse au pouvoir. Après la défaite de la Tchèque Karolina Pliskova (N.1) face à Caroline Garcia, la veille, l’Américaine Sofia Kenin (N.2) pouvait devenir la joueuse la mieux classée à l’US Open au 3e tour. C’est désormais chose faite, après sa victoire facile contre la Canadienne Leylah Fernandez (104e) en deux sets (6-4, 6-3). La jeune N.4 mondiale (21 ans), récente lauréate de son premier Grand Chelem à l’Open d’Australie, affrontera la Tunisienne Ons Jabeur au 3e tour.

La tête coupée : Joanna Konta

Treizième mondiale, tête de série N.9, Joanna Konta rêvait en grand à cet US Open déserté par de nombreuses joueuses européennes du Top 10. Elle aspirait forcément à faire mieux que l'an dernier, où elle avait atteint les quarts de finale. Mais sa route s'est arrêtée au 2e tour face à Sorana Cirstea. Après 2h50 d'un combat acharné, la Britannique s'est inclinée 2-6, 7-6, 6- contre la Roumaine, ancienne 21e mondiale qui pointe aujourd'ui au 77e rang de la WTA. 

Par Martin Boissereau, Thierry Tazé-Bernard et Quentin Ramelet

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers US Open de tennis 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.