Cet article date de plus d'un an.

US Open : Andy Murray renverse Yoshihito Nishioka pour se qualifier au deuxième tour

À l'issue d'une rencontre haletante, Andy Murray (115e) a renversé le Japonais Yoshihito Nishioka (49e) pour s'imposer en cinq sets et 4h39 de jeu, au premier tour de l'US Open (4-6, 4-6, 7-6, 7-6, 6-4). Mené deux manches à zéro et après avoir sauvé une balle de match, l'ancien numéro un mondial a de nouveau montré sa force de caractère.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Comme toujours, Andy Murray n'a jamais rien lâché. (AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Yoshihito Nishioka (49e) y aura cru. Sous les yeux de sa compatriote Naomi Osaka, une des seules spectatrices du court Arthur Ashe, il a longtemps pensé pouvoir battre Andy Murray (115e). Il a finalement été renversé au bout de 4h39 par l'ancien numéro un mondial (4-6, 4-6, 7-6, 7-6, 6-4), qui a sauvé une balle de match dans le troisième set.

Le Japonais était arrivé en manque de rythme à New York puisqu’il n’avait plus joué depuis six mois et une défaite face à Pierre-Hugues Herbert, à l’ATP 500 de Dubaï. Son retour à la compétition s’annonçait d’autant plus délicat que, face à lui, le Britannique restait sur un seizième de finale encourageant au tournoi de Cincinnati, éliminé par le finaliste Milos Raonic après avoir notamment dompté Alexander Zverev.

Murray plus maladroit, notamment au service 

Nishioka a toutefois mieux débuté face à Murray, qui s'est réveillé après avoir concédé les deux premières manches. L’ancien vainqueur de l’US Open (2012) a commis beaucoup d'erreurs (77 non provoquées contre 50), à Flusing Meadows. Longtemps trop pour espérer gagner. Le Japonais l’a ainsi breaké au bon moment (4-3) pour remporter la première manche (6-4). Plus mobile et plus précis, le gaucher a dominé la majorité des échanges tout au long du match. 

À l’inverse, Murray a été trop maladroit, notamment au service (13 doubles fautes contre 5), offrant un double break à son adversaire dans le deuxième set (4-0). Malgré un sursaut d’orgueil (4-3), trop tardif, Nishioka a remporté la deuxième manche sur une énième faute de Murray (6-4). Même en sachant que l'Écossais avait déjà gagné neufs matches après avoir perdu les deux premiers sets, au cours de sa carrière, il semblait trop trop emprunté pour renverser cette situation.

Deux jeux décisifs pour l'ancien numéro un mondial

Physiquement à la peine, le natif de Glasgow a joué par intermittence, loin du niveau qu’il affichait avant sa première opération à la hanche, en 2018. Il a d'ailleurs concédé un break dans le début du troisième, confirmé par un jeu blanc du Japonais (2-0). Malgré tout, l'Écossais est parvenu à reprendre l'avantage dans une manche enfin disputée, avant de l'emporter (7-6). Toujours imprécis mais plus agressif, il a réussi à dominer le Japonais après avoir sauvé trois balles de break sur son service (6-5). Dans le jeu décisif, la deuxième des balles de set fut la bonne (7/5).

Mieux sur le court, Murray a continué de renverser son adversaire, pourtant meilleur dans le jeu. À l'issue d'un quatrième set où les jeux de service ont défilé, il s'est de nouveau imposé dans le jeu décisif  (7-6, 7/4). Frustré après avoir gâché une balle de match, le Japonais a commencé à montrer des gestes d'énervement. Murray, lui, venait de prendre l'ascendant psychologique. Au bout d'une remontée exceptionnelle, il a a remporté la cinquième et dernière manche (6-4). Sans attendre le jeu décisif, cette fois.

L'Écossais jouera Auger-Alliassime au deuxième tour

Avec ce nouveau renversement de situation, Andy Murray démontre qu'il n'est pas prêt de prendre sa retraite. Il poursuit même sa série d'invincibilité au premier tour de l'US Open, avec une hanche artificielle. 

Au deuxième tour, il jouera le Canadien Félix Auger-Aliassime (21e), vainqueur du Brésilien Thiago Monteiro (83e) en quatre sets (6-3, 6-7, 7-6, 7-6). Il tentera alors de poursuivre l'aventure à New York, où il a remporté le premier de ses trois titres du Grand Chelem (2012).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers US Open de tennis 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.