Pour ne pas rater la naissance de son premier enfant, Pierre-Hugues Herbert fait l'impasse sur l'US Open

Pierre-Hugues Herbert ne sera pas à l'US Open (31 août-13 septembre). Le Français et sa compagne attendent leur premier enfant. Par peur d'être bloqué à New York pour des raisons sanitaires, qui l'empêcheraient donc d'être présent à l'accouchement, Pierre-Hugues Herbert a expliqué, dans un entretien accordé à L'Equipe ce mardi, préférer renoncer à sa participation au Grand Chelem américain.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Pierre-Hugues Herbert, en février 2020.  (PASCAL GUYOT / AFP)

Pierre-Hugues Herbert zappe l'US Open. Le Français a en effet annoncé au journal L'Equipe ce mardi qu'il renonçait à participer au Grand Chelem américain, qui aura lieu du 31 août au 13 septembre. La raison n'est pas sportive, mais plutôt familiale. En effet, Pierre-Hugues Herbert et sa compagne attendent la naissance de leur premier enfant, prévue pour mi-septembre. "C'est lié à plusieurs choses mais la grosse décision a été prise à cause de ça. On sait bien qu'à partir du neuvième mois ça peut arriver à n'importe quel moment et je ne me voyais pas aller à l'autre bout de la planète pour jouer un tournoi. Ça fait deux, trois mois que j'y réfléchissais. Plus le temps passait, plus ça me paraissait clair. Aujourd'hui, je n'ai aucun regret", a expliqué le Français. 

"Je m'entraîne avec quelqu'un qui chope le Covid-19, je suis en quarantaine là-bas pendant que ma future femme accouche toute seule et je ne vois pas mon bébé pendant deux semaines : c'est ce scénario que je ne veux absolument pas vivre"

Pour lui, il n'était pas envisageable de partir aux Etats-Unis dans les conditions actuelles. "On ne vit plus dans le même monde qu'il y a un an, avant cette pandémie. On ne sait pas ce qu'il peut se passer. Je m'entraîne avec quelqu'un qui chope le Covid-19, je suis en quarantaine là-bas pendant que ma future femme accouche toute seule et je ne vois pas mon bébé pendant deux semaines : c'est ce scénario que je ne veux absolument pas vivre. Après avoir vécu quasiment toute la grossesse pendant le confinement, j'ai hâte et j'ai envie d'être présent le moment venu", a poursuivi Pierre-Hugues Herbert

"Trois semaines avant un Grand Chelem, ne pas avoir les infos et ne pas savoir s'il aura lieu, c'est quand même spécial"

Plusieurs joueurs ont déjà renoncé

Pierre-Hugues Herbert n'est pas le seul joueur à avoir renoncé à l'US Open. Ashleigh Barty et Nick Kyrgios ont aussi annoncé qu'ils n'iraient pas à New York à cause de la pandémie. Une décision que comprend le Français. 
"C'est certain qu'on a le sentiment que c'est un peu tôt. On fait un sport assez particulier, tout le monde voyage de partout dans le monde pour se retrouver à un seul endroit. (...) Barty et Kyrgios sont en Australie. Est-ce que je me serais lancé dans un vol de quasiment 24 heures pour aller aux États-Unis pendant cette période-là ? Je ne sais pas", tranche-t-il.

Avant d'ajouter : "Rien que le fait de prendre un vol de 8 heures, je me sentirais très « inconfortable ». Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? Ce sont des questions que chacun doit se poser en tant que joueur de tennis. Mais je respecte tout à fait leur prise de position et le fait qu'ils n'aillent pas jouer à l'US Open. Trois semaines avant un Grand Chelem, ne pas avoir les infos et ne pas savoir s'il aura lieu, c'est quand même spécial."

Une saison incertaine qui inquiète le Français

Alors que le maintien de plusieurs tournois est encore incertain, l'US Open en tête mais aussi le Masters 1000 de Madrid qui devrait être annulé, Pierre-Hugues Herbert confie aussi sa peur pour la fin de saison. "J'ai le sentiment que ça va être compliqué d'organiser des tournois toutes les semaines dans des villes et des pays différents avec des joueurs qui viennent de partout dans le monde. Dans chaque pays des mesures sont prises, il y a de plus en plus de masques, les courbes ne sont pas parfaites partout... Ce ne sont pas des conditions rêvées pour jouer des tournois de tennis", livre encore Pierre-Hugues Herbert.

Nicolas Mahut sans son binôme 

Après l'annonce de Pierre-Hugues Herbert, la célèbre paire, vainqueur du Grand Chelem en 2015, ne sera donc pas à New York cette année. Nicolas Mahut devra trouver un nouveau partenaire. Pierre-Hugues Herbert avoue que la décision n'a pas été facile à prendre par rapport à Nicolas Mahut. "S'il n'y avait eu que le simple, la décision aurait été beaucoup plus évidente. Je me suis cassé la tête pendant presque trois mois. J'espère qu'il va trouver quelqu'un. Mais je ne me fais pas forcément de souci pour lui. Après, quel type de partenaire il va pouvoir trouver ? Il y a d'autres joueurs de double qui peuvent décider de ne pas y aller alors que leur partenaire va vouloir jouer. Je le mets dans une situation un peu difficile, mais il comprend, il est passé par là aussi et il me soutient dans ma décision", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers US Open

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.