Tsonga et Murray se disputent une première finale à Wimbledon face à Federer

Le Français et le Britannique sont les seuls parmi les cinq têtes de série de Wimbledon à n'avoir jamais joué la finale. Et à n'avoir jamais remporté un tournoi du Grand Chelem. Sur le papier, avantage à Andy Murray pour aller défier le vainqueur de l'autre demi-finale : Roger Federer.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Le favori, c'est Murray ", concède
Jo-Wilfried Tsonga. "Il n'y a pas de secret. Il m'a battu beaucoup plus
de fois que je ne l'ai battu. Il est chez lui. Il a plus joué sur gazon que moi
dans sa carrière. Il est favori mais reste à voir ce qui va se passer",

poursuit le Français.

De fait, Tsonga n'a battu Murray qu'une fois sur six rencontres, c'était en
2008 à l'Open d'Australie. Sur gazon, le Britannique l'a emporté les deux fois,
en quarts à Wimbledon en 2010, et en finale du Queen's l'an dernier.

Andy Murray a des passings redoutables. Et des retours qui le sont tout autant,
annihilant la principale qualité de Tsonga : le service.

Mais la pression qui entoure Murray est phénoménale. Cela fait 76 ans
que la Grande-Bretagne attend une victoire en Grand Chelem, depuis Fred Perry à
Wimbledon en 1936. Et le dernier Britannique à s'être hissé en finale du
tournoi londonien est Henri Austin... en 1938.

Murray reste lui-même sur trois défaites consécutives en demi-finale de
Wimbledon, face à l'Américain Andy Roddick en 2009 et Rafael Nadal en 2010 et
2011.

Le vainqueur de cette demi-finale ira défier Roger Federer, vainqueur de Novak Djokovic en quatre sets : 6-3, 3-6, 6-4, 6-3.
 Si Federer remporte le titre (son 17e en Grand Chelem), il reprend la tête de l'ATP — occupée par
Djokovic depuis sa victoire en finale de Wimbledon 2011, égalant ainsi le
record de Pete Sampras, 286 semaines en tête du classement mondial.