Tennis : Gilles Simon et Richard Gasquet se qualifient pour les quarts de finale de Wimbledon

Gilles Simon a facilement dominé Tomas Berdych en trois sets. Richard Gasquet a pris sa revanche sur l'Australien Nick Kyrgios.

Gilles Simon lors de son match contre Tomas Berdych, le 6 juillet 2015, lors des huitièmes de finale du tournoi de Wimbledon (Royaume-Uni).
Gilles Simon lors de son match contre Tomas Berdych, le 6 juillet 2015, lors des huitièmes de finale du tournoi de Wimbledon (Royaume-Uni). (ADRIAN DENNIS / AFP)

Les Français sont au rendez-vous sur le gazon londonien. Gilles Simon et Richard Gasquet se sont qualifiés, lundi 6 juillet, pour les quarts de finale du tournoi de Wimbledon. Les deux tennismen représentent les dernières chances françaises du tournoi.

Gilles Simon impérial

Gilles Simon accède pour la première fois à ce stade de la compétition londonienne, et avec la manière. Il a surclassé le Tchèque Tomas Berdych (numéro 6 mondial) en trois sets (6-3, 6-3, 6-2). C'est seulement la deuxième fois de sa carrière que Gilles Simon s'invite en quarts de finale en Grand Chelem. 

Sur un court baigné de soleil, le Francilien a pris le Tchèque à la gorge tôt dans le match pour ne pas le laisser installer son jeu. Gilles Simon s'est évertué à rester solide en fond de court et à commettre le moins possible de fautes directes alors que Tomas Berdych les a multipliées (30 contre 11). Il est surtout resté impérial sur son service avec une seule balle de break à défendre. Gilles Simon, 13e mondial, affrontera au prochain tour le Suisse Roger Federer, septuple vainqueur à Wimbledon, ou l'Espagnol Roberto Bautista.

Richard Gasquet prend sa revanche

Richard Gasquet s'est, lui, qualifié en battant le fantasque Nick Kyrgios (7-5, 6-1, 6-7 (7/9), 7-6 (8/6)). Il a pris sa revanche, puisque l'Australien l'avait sorti au 2e tour l'an passé. Raillé pour ses difficultés récurrentes à passer le cap des 8es de finale en Grand Chelem, Richard Gasquet, 20e mondial, affrontera au tour suivant le Suisse Stan Wawrinka, 4e à l'ATP, pour une place en demi-finale, comme il y a huit ans.

Attendu au tournant après ses neuf balles de match dilapidées en 2014 contre la révélation australienne (144e à l'époque), le Biterrois âgé de 29 ans s'est idéalement lancé, avec deux manches parfaitement maîtrisées. Il s'est fait une grosse frayeur en laissant passer ses deux premières occasions de terminer la rencontre dans le tie-break du troisième set. C'est finalement la 3e balle de match qui fut la bonne, toujours dans un jeu décisif mais dans le set suivant.