Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Roland-Garros : "Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga peuvent ambitionner d'être en deuxième semaine", selon Guy Forget

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Guy Forget, directeur de Roland-Garros, était invité sur franceinfo jeudi 23 mai alors que le tournoi démarrera dimanche à Paris et dont les qualifications commencent ce jeudi.

"Des garçons comme Gaël Monfils, comme Jo-Wilfried Tsonga - qui est encore en course à Lyon - peuvent ambitionner d'être, pourquoi pas, en deuxième semaine. Ça sera difficile mais la magie de Roland Garros parfois, opère", estime jeudi sur franceinfo Guy Forget, directeur du tournoi de tennis de Roland-Garros qui démarrera dimanche à Paris et dont les qualifications commencent jeudi.

"On a quelques jeunes qui jouent bien", défend-il. "Des garçons comme Corentin Moutet, Ugo Humbert. Ça va prendre quelques années pour arriver au très très haut niveau mais on a quelques joueurs intéressants", affirme Guy Forget. Malgré tout, les grands favoris pour le directeur du tournoi sont des habitués de la terre battue parisienne.

Cette année, Djokovic est un petit peu plus favori que Nadal mais ça se tient dans un mouchoir de poche. Les deux sont au-dessus du reste. Après il y a Roger Federer, mais aussi Dominic Thiem. Et des tas de jeunes joueurs. Stéfanos Tsitsipás joue extrêmement bien en ce moment.

Guy Forget

à franceinfo

Il "ne l'espère pas" mais c'est d'ailleurs peut-être l'une des dernières occasions de voir le Suisse à Roland-Garros, prévient Guy Forget. "Pour tous les fans de Roger, c'était un peu douloureux de ne pas le voir à Paris pendant trois ans mais ça y est, il est de retour. Je pense que la terre battue lui a manqué, il l'a exprimé, c'est un joueur qui a une technique et une aisance sur le cours absolument exceptionnelles et les gens ont envie de voir encore au moins une fois ou deux Roger Federer face à Rafael Nadal, à Novak Djokovic qui sont les numéros 1 et 2 mondiaux."

Un central "flambant neuf"

En tout cas, cette nouvelle édition de Roland-Garros verra les meilleurs joueurs du monde s'affronter "sur un central flambant neuf", rappelle Guy Forget puisque le court Philippe-Chatrier, "complètement rasé il y a neuf mois", peut désormais accueillir 5 000 spectateurs. "On a réussi l'exploit de le remonter en quelques mois, il manquera juste ses 11 ailes [le toit] qui sont sublimes et qui arriveront l'année prochaine."

Le prix des billets, lui, ne change pas, contrairement au tournoi de Rome où les prix des billets ont été doublés avec la présence de Roger Federer. "Les prix sont établis à l'avance", affirme le directeur. "On veut accueillir le plus grand nombre de spectateurs avec justement des prix relativement raisonnables."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.