Roland-Garros : tous les matchs repoussés à jeudi… avant d'autres reports à cause de la pluie ?

La programmation pourrait virer au casse-tête pour les organisateurs, déjà en train d'anticiper le pire.

Les matchs de mercredi 5 juin sont reportés à jeudi, à Roland-Garros.
Les matchs de mercredi 5 juin sont reportés à jeudi, à Roland-Garros. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

La pluie a eu raison des matchs de Roland-Garros, mercredi 5 juin. Toutes les rencontres prévues ont été décalées à jeudi, une première depuis trois ans pour le tournoi parisien, qui vit sa dernière année sans toit sur le court central. Seul hic : il va peut-être falloir s'habituer à ce scénario d'ici la fin du tournoi, avec des prévisions météo très pessimistes pour vendredi, jour tant attendu de la demi-finale entre Roger Federer et Rafael Nadal.

Mercredi, le couperet est tombé à 16h30. "La direction du tournoi a le regret d'annoncer qu'en raison des conditions météorologiques défavorables, plus aucun match ne pourra être joué", a indiqué l'organisation, mettant fin au pseudo-suspense du début de journée.

Les affiches de ces derniers quarts de finale étaient alléchantes : le n°1 mondial Novak Djokovic face au n°5 Alexander Zverev, Dominic Thiem (4e) face à Karen Khachanov (11e) chez les hommes. Et, chez les dames, la tenante du titre Simona Halep (3e) face à l'Américaine Amanda Anisimova (51e à 17 ans), et sa compatriote Madison Keys (14e) face à l'Australienne Ashleigh Barty (8e). Des matchs tous repoussés à jeudi. Simple sur le papier.

La finale lundi ?

La programmation pourrait clairement virer au casse-tête pour les organisateurs, déjà en train d'anticiper le pire. "La difficulté pour nous, c'est de faire avancer le tournoi, avec pour les joueurs, et surtout pour les joueuses, un temps de récupération similaire", a expliqué Guy Forget, le directeur du tournoi.

Pour l'instant, les demi-finales dames ont été repoussées à vendredi. Mais Simona Halep pourrait par exemple jouer jeudi en quarts, vendredi en demies et samedi en finale. Un enchaînement que son adversaire (Konta ou Vondrousova) n'aura pas dans les jambes. "On est en train d'étudier aujourd'hui tous les scénarios possibles", a ajouté Guy Forget. Comme celles d'une finale hommes disputée lundi, et celle des dames le dimanche ? "Historiquement, une finale s'est déjà jouée un lundi", a rappelé Guy Forget. Un scénario toutefois très rare porte d'Auteuil. Le dernier précédent date de 2012 : la finale entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, démarrée le dimanche, s'était terminée le lundi…

"Les billets du 5 juin seront remboursés en intégralité par la Fédération française de tennis", a annoncé la direction du tournoi. Les détenteurs de ces billets pourront également accéder aux courts annexes et au Suzanne-Lenglen jeudi, ce qui promet de beaux embouteillages.