Roland-Garros : les travailleurs de l'ombre et de la nuit

Une fois les spectateurs sortis du court, 300 personnes s'activent le soir dans les travées de Roland-Garros.

France 3

Pour tout remettre en ordre et préparer le stade pour le lendemain, environ 300 personnes s'affairent à Roland-Garros à l'issue des matchs. Ce soir-là, la pluie est imminente, alors il faut aller très vite. Habituellement, la fermeture du court prend une demi-heure, ce soir tout est bâché en moins de 10 minutes.

À pied d'œuvre toute la nuit

À l'extérieur, Roland-Garros s'éteint tranquillement, et au milieu des allées, c'est l'heure des premières retouches. Chaque jour, 30 000 spectateurs foulent le sol de Roland-Garros et lorsqu'il quitte le stade, une autre vie commence. Sur le court Suzanne-Lenglen, les équipes de nettoyage sont à pied d'œuvre. Il est 22 heures, et la nuit ne sera pas trop longue pour tout remettre place. Ménages, livraisons, le ballet des camions débute. Sous une pluie battante, les travailleurs de l'ombre s'attaquent désormais au central, 300 personnes se relaieront toute la nuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jo-Wilfried Tsonga à Roland Garros, le 29 mai 2015.
Jo-Wilfried Tsonga à Roland Garros, le 29 mai 2015. (VINCENT KESSLER / REUTERS)