L'intelligence artificielle et les robots envahissent le tennis

Le tournoi de tennis de Roland-Garros débute dimanche 26 mai, l'occasion de s'intéresser à l'importance que prend l'intelligence artificielle dans ce sport.

France 3

Le tennis utilise depuis plus de 13 ans le Hawk-Eye, un système d'aide aux arbitres. Aujourd'hui, il est possible de se passer des arbitres, comme lors du tournoi NextGen, un tournoi pour les moins de 21 ans. Il n'y a plus de couloirs ni de juges de ligne. C'est le système Hawk-Eye qui arbitre. Dans les clubs, il y a même plus de juge de chaise parfois, puisque le système informatique est aussi capable de compter les points. Il y a aussi des robots maintenant qui collectent les balles autour des terrains.

Système prédictif

Pour les joueurs, il y a des systèmes mis au point par des chercheurs américains qui prévoient à 90% l'endroit où va atterrir la balle et même peuvent anticiper les coups de l'adversaire. Cela prend la forme de grosses lunettes et une oreillette. C'est de la triche en compétition, mais c'est légal à l'entraînement. Au tournoi parisien de Roland-Garros, les coachs vont pouvoir analyser les matchs en utilisant des milliers de statistiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des matchs des circuits Futures et Challenger, qui ne sont généralement pas filmés, sont concernés par cette affaire. 
Des matchs des circuits Futures et Challenger, qui ne sont généralement pas filmés, sont concernés par cette affaire.  (CHRISTOPHE SIMON / AFP)