Cet article date de plus de six ans.

Bertrand Cizeau, directeur de la communication de BNP Paribas : « Le tennis est plus un engagement qu’une question financière »

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
:l'éco du 30 mai avec Stéphane Dépinoy
:l'éco du 30 mai avec Stéphane Dépinoy :l'éco du 30 mai avec Stéphane Dépinoy
Article rédigé par franceinfo - Alexandre Peyrout
France Télévisions
franceinfo

Invité de :l’éco, Bertrand Cizeau a expliqué les enjeux du sponsoring sportif pour une banque telle que BNP Paribas.

C’est le sponsor historique de Roland-Garros, BNP Paribas. Son directeur de la communication nous explique d’abord l’histoire de ce partenariat. « Le président de la FFT en 1973, Philippe Chatrier, entreprend des travaux, financés par la BNP. Mais ceux-ci n’étant pas terminés au moment de la compétition, ils installent des bâches, siglées 'BNP'. » Une belle opération puisque sur une minute de diffusion d’un match à Roland-Garros, le logo de la banque est visible pendant 33 secondes, ce qui rend la BNP associée au tennis dans l’esprit des gens."

Mais combien ce sponsoring rapporte-t-il vraiment à la BNP, c’est l’objet de la question qui fâche. Bertrand Cizeau a tenté d’éluder la question, expliquant que pour la BNP, « le tennis est plus un engagement qu’une question financière. Il faut quand même dire que les clients qui apprécient le tennis nous choisissent souvent, car ils connaissent notre engagement ».

L’AFP a quant à elle demandé si le maintien du tournoi à Paris intra-muros était judicieux. « C’est le seul grand chelem de centre-ville, ce qui fait la magie de ce tournoi. C’est pour cela que c’est le plus beau tournoi du monde. »

L’interview s’est terminée en chanson avec Space Oddity de David Bowie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.