4 Vérités - Migrants : "Il faut de l'humanisme", déclare Anne Hidalgo

Anne Hidalgo est l'invitée de Roland Sicard sur le plateau des 4 Vérités de France 2 ce mercredi 1er juin.

France 2

Anne Hidalgo a annoncé mardi 31 mai la création d'un camp de réfugiés dans la capitale. "C'est indispensable. L'afflux de migrants est en train de s'accélérer. Nous avons relogé plus de 8 000 personnes depuis 2015 et mis à disposition 1 500 places d'hébergement, mais c'est insuffisant", explique la maire de Paris. Elle cite en exemple le jardin d'Éole, dans le XVIIIe arrondissement, où se sont rapidement installés quelque 800 réfugiés dans des conditions sanitaires indignes.

"Je ne supporte plus que des femmes et des hommes soient contraints de vivre dans la boue. Ce n'est pas digne de la France et de Paris", confie l’édile socialiste. Donc, "nous sommes en train de rechercher un terrain dans le nord de Paris que nous allons terrasser pour en faire un lieu digne avec les associations. J'attends que l'État nous accompagne. Il faut de l'humanisme quand on voit que la Méditerranée se transforme en cimetière".

Contre la baisse des dotations de l'État

Alors que le Congrès des maires de France bat son plein, la maire de Paris déclare qu'elle "ne souhaite pas que la baisse des dotations de l'État aux collectivités locales continue parce qu'elle handicape la croissance de la France. L'investissement public est très important en France".

A propos des travaux sans cesse contestés et repoussés à Roland-Garros, Anne Hidalgo répète qu'on a "besoin de ce toit sur le court central et de cette extension qui ne détruira pas les serres historiques d'Auteuil. Et les intempéries montrent à quel point cela nous fragilise de ne pas pouvoir avancer". Et de conclure que la contestation a reporté la fin des travaux à "2020".