Roland-Garros 2020 : coup de froid avec l'élimination de Gaël Monfils, meilleure chance française, dès le premier tour

Le Français n'a empoché qu'une seule manche, lundi, face au Kazakh Alexander Bublik. Cette élimination dès le premier tour est une première dans sa carrière depuis 2005.

Gaël Monfils lors de sa rencontre contre le Kazakh Alexander Bublik, le 28 septembre 2020 lors du premier tour du tournoi de Roland-Garros.
Gaël Monfils lors de sa rencontre contre le Kazakh Alexander Bublik, le 28 septembre 2020 lors du premier tour du tournoi de Roland-Garros. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

"J'ai mal joué, j'ai mal géré le moment." Il était le Français le mieux classé du tournoi (tête de série n°8). Mais Gaël Monfils est passé à côté de son match face au Kazakh Alexander Bublik (6-4, 7-5, 3-6, 6-3 ), lundi 28 septembre. La meilleure chance française est donc éliminée dès le premier tour du tournoi de Roland-Garros, une première dans sa carrière depuis 2005.  

Sur le court Suzanne-Lenglen, il est apparu totalement perdu pendant deux sets et demi face à Bublik, multipliant les fautes directes (58), les doubles fautes (12) et les échanges avec l'arbitre de chaise aux changements de côté. Sa réaction d'orgueil au troisième set et au début du quatrième n'a pas été suffisante pour inverser la tendance face à la puissance du service du Kazakh (près de 200 km/h de moyenne en première balle). "Je n'ai pas de mots, pour être honnête", a-t-il commenté en conférence de presse. "C'est mon pire match [à Roland-Garros], c'est certain."

Je vais rentrer chez moi, prendre un peu de temps pour moi, repartir à l'entraînement. Après, quand est-ce que je reprendrai la compétition ? J'ai le temps [de voir].Gaël Monfilsen conférence de presse

Le Français de 34 ans, demi-finaliste à Roland-Garros en 2008, était à côté de ses baskets depuis son retour sur les courts il y a deux semaines. Après avoir fait l'impasse sur la mini-tournée américaine Cincinnati-US Open concentrée à New York, Gaël Monfils avait perdu d'entrée coup sur coup à Rome (contre Dominik Köpfer) et à Hambourg (contre Yannick Hanfmann). "En jouant très mal", selon ses propres mots. 

Les Français Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga ont déclaré forfait pour le tournoi.