Masters 1000 de Rome : entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, un retour aux classiques

À deux semaines du début de Roland Garros, Rafael Nadal et Novak Djokovic vont s'affronter pour la sixième fois en finale du Masters 1000 de Rome dimanche. Retour sur cette rivalité impressionnante.

Article rédigé par
Louise Gerber - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La dernière confrontation entre Novak Djokovic et Rafael Nadal remonte à octobre 2020, lors de la finale de Roland Garros. (THOMAS SAMSON / AFP)

Et de six pour Rafael Nadal et Novak Djokovic. L'Espagnol et le Serbe se retrouveront pour la sixième fois en finale du Masters 1000 de Rome, dimanche 16 mai, dans un choc qui sera le premier depuis la finale de Roland-Garros facilement remportée en octobre dernier par l'Espagnol. 

Les deux hommes, meilleurs ennemis des courts, se sont déjà affrontés à cinq reprises en finale au Foro Italico (2009, 2011, 2012, 2014, 2019). Jamais une affiche n'a été aussi récurrente en finale d'un même Masters 1000, d'un Grand Chelem ou du Masters. Sur les cinq finales romaines face au Serbe, Nadal s'est adjugé le titre à trois reprises. 

Rivalité historique

La finale romaine sera la 57e confrontation entre les actuels n°1 et n°3 mondiaux, un record dans l'ère Open puisque aucun autre duo ne s'est autant joué sur le circuit masculin.

Si Djokovic s'est imposé à 29 reprises, le Majorquin conserve l'avantage sur terre : sur les 25 confrontations jouées sur cette surface, le Taureau de Manacor s'est imposé 18 fois. "C'est génial de jouer encore contre lui [Nadal] en finale. Même après tout ce qu'on a traversé, cette excitation est toujours là au moment de jouer l'un contre l'autre, a déclaré Novak Djokovic dans L'Equipe à propos de sa rivalité avec Rafael Nadal. Et ça continuera tant qu'on s'affrontera à ce niveau". "Les vieux n'ont toujours pas lâché l'affaire", a précisé le n°1 mondial, qui fêtera ses 34 ans le 22 mai, alors que l'Espagnol en aura 35 le 3 juin.

Les deux grands rivaux retrouvent leurs marques sur terre battue au meilleur moment, à deux semaines du coup d'envoi de Roland-Garros (30 mai-13 juin). La finale du Masters 1000 a des airs de répétition générale avant le Grand chelem parisien et l'emporter à Rome permettra au vainqueur d'arriver en pleine confiance Porte d'Auteuil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rafael Nadal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.