Open d'Australie : tirage au sort décalé, joueurs reconfinés, l'improvisation permanente face à la Covid-19

Le premier Grand Chelem de la saison n’a pas encore débuté mais la pagaille s'est déjà emparée du tournoi. Le cas positif au coronavirus d’un membre du personnel d’un hôtel hier, a posé un voile trouble en Australie. Alors que six tournois ATP et WTA avaient lieu en guise de préparation à l’Open d’Australie, le virus est venu, une nouvelle fois, jouer les troubles-fêtes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Nouvelle part d'ombre sur l'Open d'Australie après un cas de Covid-19 detecté (DAVID GRAY / AFP)

• Matches suspendus et tirage au sort reporté

Le coronavirus sème encore la terreur. Suite à l’annonce d’un cas positif à la Covid-19 parmi les membres du personnel d’un hôtel où avait lieu la quarantaine à Melbourne, les plans ont été une nouvelle fois chamboulés. Pour ne prendre aucun risque, les organisateurs des tournois de préparation au premier Grand Chelem de la saison ont, dans un premier temps, préféré annuler tous les matches prévus dans l’enceinte du Melbourne Park ce jeudi. Plus d’une cinquantaine de rencontres prévues doivent être reprogrammées ce vendredi.

Mais l’impact du virus ne s’arrête pas là. Le tirage au sort à l’Open d’Australie, qui devait également avoir lieu jeudi soir, a lui aussi été reporté par mesures de sécurité et en attendant que les 520 personnes déclarées cas contacts, aient un résultat négatif après des tests qui ont déjà été effectués. "Nous ne sommes pas inquiets pour eux. Mais parce qu'il vaut mieux un excès de prudence, nous voulons tout faire pour suivre et gérer quiconque peut avoir été en contact avec cette personne", a indiqué Craig Tailey directeur de l’Open d’Australie, en conférence de presse. "Après un résultat négatif, il est bon d'aller à la salle de gym", commentait la Française Caroline Garcia avec une photo la montrant soulever un haltère sur son compte Instagram. Le tirage au sort devrait normalement avoir lieu ce vendredi.

• Nouvelles règles pour les tournois de WTA

Face à cette situation qui enlève encore un jour de match à des joueurs et joueuses déjà en manque de pratique, la WTA a pris la décision de changer les règles des tournois en cours. Si pour l’emporter une joueuse se devait d’être la meilleure sur deux sets avec un set décisif en cas d’égalité, la WTA a décidé de supprimer le troisième set pour le remplacer par un super tie-break. Des matches plus rapides et moins éprouvants dans l’objectif, alors que les tournois ont déjà pris une journée de retard et que le premier Grand Chelem de la saison est sensé débuter dans quatre jours. Pour les hommes, pas de super tie-break mais des matches qui s'enchaînent : les 8e de finale et les 1/4 de finale se joueront dans la même journée, vendredi. Si la pluie ne perturbe pas la programmation.

• Quel impact sur l’Open d’Australie ?

Les organisateurs se veulent rassurants, ce remue-ménage n’aura aucun impact sur la tenue de l’Open d’Australie qui doit débuter lundi prochain. Craig Tailey s’est dit, ce jeudi, "absolument confiant" quant à la tenue du tournoi à partir de lundi malgré les difficultés rencontrées par l’apparition de ce nouveau cas. "Nous sommes absolument confiants sur le fait que l'Open d'Australie aura lieu", a-t-il déclaré. 

Si l’Australie a été l’un des pays ayant le mieux réussi son combat contre le virus,  avec aucun cas de contamination depuis 28 jours, un doute plane désormais dans l’atmosphère. Alors que le Premier ministre de l'Etat de Victoria Daniel Andrews a lui aussi jugé, mercredi soir, que le tournoi ne devrait pas être bouleversé, le chef de l'opposition dans l'Etat, Michael O'Brien, a demandé une décision sous 48 heures. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.