Open d'Australie : Monfils retrouvera Berrettini, Shapovalov s'offre Zverev, Nadal domine Mannarino... Ce qu'il faut retenir des matchs du jour dans le tableau masculin

Surprise à l'Open d'Australie avec la sortie de piste d'Alexander Zverev, tête de série numéro 3 du tournoi, éliminé par le Canadien Denis Shapovalov, dimanche à Melbourne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Canadien Denis Shapovalov, tombeur d'Alexander Zverev, N.3 mondial, dimanche 23 janvier en huitièmes de finale de l'Open d'Australie.  (MARTIN KEEP / AFP)

Un des deux épouvantails de la nuit est tombé à Melbourne, ce dimanche 23 janvier, au début des huitièmes de finale de l'Open d'Australie. Si Rafael Nadal a vacillé le temps d'un premier set dantesque face au Français Adrian Mannarino, Alexander Zverev, lui, s'est envolé comme un fétu de paille. Denis Shapovalov a réussi l'exploit de sortir la tête de série numéro 3 du tournoi sans qu'il n'y ait quoi que ce soit à redire. 

Plus tard dans la soirée, Gaël Monfils a poursuivi son parcours sans faute en dominant, sans briller mais sans trembler non plus, le Serbe Miomir Kecmanovic. Il affrontera l'Italien Matteo Berrettini en quarts de finale. 

Les Français : Mannarino résiste puis s'effondre, Monfils en vitesse de croisière

Adrian Mannarino partait de loin face à Rafael Nadal. Cela s'est confirmé même si le Français a, durant un premier set d'une heure et vingt et une minutes, opposé une résistance somptueuse au Majorquin. 

Point d'orgue de cette opposition de style, le jeu décisif de cette première manche, qui restera à coup sûr comme l'un des moments forts de cette quinzaine australienne. Finalement remporté par Nadal (16 points à 14), il a ensuite sonné le glas des espoirs de Mannarino, touché moralement et surtout physiquement. Nadal n'avait plus qu'à dérouler ensuite pour se hisser tranquillement en quarts de finale où il aura le soulagement d'éviter Alexander Zverev. 

Gaël Monfils, lui, avait un tirage beaucoup moins ardu que son compatriote. Miomir Kecmanovic, 77e mondial, apparaissait largement à la portée du Français. Mais ce dernier a, par le passé, si souvent déjoué lorsqu'il était en position de favori... Cette fois-ci, il n'en a rien été. Sans être intouchable, Monfils a fait le job (7-5, 7-6, 6-3) pour se hisser en quarts de finale. Le tout sans perdre un set. 

Parfois brillant, mais irrégulier, avec 54 coups gagnants pour 48 fautes directes, le Parisien a su serrer le jeu dans les moments décisifs pour se donner le droit de retrouver au tour suivant Matteo Berrettini, tête de série N.7 et tombeur de Pablo Carreno-Busta (7-5, 7-6, 6-4). Un remake de leur quart de finale à l'US Open 2019, remporté par l'Italien. 

Les favoris : Zverev coince encore

Promis depuis des années aux titres du Grand Chelem, Alexander Zverev n'y arrive toujours pas. Etrangement apathique face à Denis Shapovalov, l'Allemand a quitté le tournoi la tête basse et par la petite porte. La faute aussi à un Canadien extrêmement solide.

Contre Zverev, qui est le premier à ne pas lui avoir pris au moins un set depuis le début du tournoi, Shapovalov a joué avec succès son tennis spectaculaire (35 coups gagnants et 37 fautes directes). "C'est toujours mieux de gagner en trois sets, mais je dois avouer que c'est le match que je m'attendais le moins à finir en trois sets", a-t-il reconnu.

Au premier tour, il avait battu le Serbe Laslo Djere en quatre sets et 3h23, puis il avait écarté le Sud-Coréen Soonwoo Kwon en cinq sets et 4h25, avant de battre l'Américain Reilly Opelka en quatre sets et 3h02. Zverev, lui, a cédé en 2h21...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.