Open d'Australie : Gasquet et Rinderknech trahis par leur corps, Medvedev s'en sort, Paire solide... Ce qu'il faut retenir des matchs du jour chez les hommes

Les joueurs français ont connu des fortunes diverses, jeudi, au deuxième tour de l'Open d'Australie. Paire a remporté un beau combat, mais ses compatriotes Gasquet et Rinderknech ont dû renoncer. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Richard Gasquet lors de son match contre Botic Van de Zandschulp, au deuxième tour de l'Open d'Australie, le 20 janvier 2022, à Melbourne. (BRANDON MALONE / AFP)

C'est peut-être celui qu'on attendait le moins. Mais Benoit Paire est un habitué des surprises, bonnes ou mauvaises. Cette fois, c'est la version combative et sérieuse de l'Avignonnais qui a sorti Grigor Dimitrov, lors du deuxième tour de l'Open d'Australie, jeudi 20 janvier. 

Arthur Rinderknech n'a, en revanche, pas pu poursuivre son aventure à Melbourne, à cause d'une blessure. Un peu plus tard, Richard Gasquet a connu un sort similaire.

Du côté du Top 10, Daniil Medvedev n'est pas tombé dans le piège Kyrgios, malgré quelques frayeurs. Stefanos Tsitsipas et Félix Auger-Aliassime ont aussi connu des difficultés. Le Russe Andrey Rublev s'est, lui, montré expéditif 

Paire persévère

Benoît Paire (56e mondial) s'est qualifié en battant le Bulgare Grigor Dimitrov (28e) 6-4, 6-4, 6-7 (4/7), 7-6 (7/2), et affrontera Stefanos Tsitsipas au prochain tour. Calme et serein pendant tout le match, devant un public bruyant et partagé entre les deux joueurs, le Français de 32 ans a exulté après avoir salué son adversaire.

Dans le quatrième set, Paire a immédiatement fait le break pour se détacher 3-0, mais Dimitrov a su recoller. Le Français a connu une alerte au changement de côté à 5-4 en sa faveur. Vraisemblablement pris de maux d'estomac, il fait venir un médecin qui lui a donné un cachet. Les joueurs en sont arrivés à un nouveau jeu décisif où, à partir de 2-2, Paire a marqué cinq points d'affilée pour boucler la partie sur sa première balle de match.

L'Avignonnais avait déjà atteint deux fois (2014 et 2017) le troisième tour à Melbourne, sans jamais le passer. L'an dernier, touché psychologiquement par les mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, il avait perdu dès son premier match.

Rinderknech renonce, Gasquet abandonne

Les corps ont dit stop. Arthur Rinderknech, 48e mondial, a déclaré forfait pour une blessure au poignet, jeudi matin avant son match contre le Britannique Daniel Evans (24e). A 26 ans, Rinderknech participait à son premier Open d'Australie. Il avait éliminé au premier tour l'Australien Alexei Popyrin (59e) à l'issue d'un long combat (7-5, 4-6, 6-2, 3-6, 6-3).

Le nouveau membre de l'équipe de France de Coupe Davis réussissait jusque-là un très bon début de saison. Juste avant le Majeur australien, il avait atteint sa première finale ATP à Adélaïde.

Richard Gasquet, 81e mondial, a quant à lui abandonné dans le troisième set de son match face au Néerlandais Botic van de Zandschulp (57e), alors qu'il était mené 4-6, 6-0, 4-0. Touché à un pectoral, le Biterrois a préféré ne pas prolonger ses souffrances afin de ne pas compromettre la suite de sa saison. 

Medvedev souffle, Rublev comme une flèche

C'était le match piège par excellence pour Dannil Medvedev. Face à lui : l'Australien Nick Kirgios, talentueux, imprévisible, porté par son public. Le numéro deux mondial n'a pas eu la tâche facile. Deux premiers sets plutôt serrés, remportés 7-6 (7-1) 6-4, le Russe a vu "Nick le showman" hausser son niveau de jeu, décrochant la troisième manche (6-3). Mais le chouchou de Melbourne n'a pas tenu : solide, Medvedev l'a emporté facilement au quatrième set (6-2), et affrontera Botic van de Zandschulp au troisième tour.

Stefanos Tsitsipas a lui aussi dû lutter pour se débarrasser de l'Argentin Sebastian Baez. Le Grec, numéro trois mondial, s'en est sorti en quatre manches (7-6 [7-1], 6-7 [5-7], 6-3, 6-4). Le Canadien Félix Auger-Aliassime (numéro 9 au classement ATP) n'a pas non plus eu la tâche facile, avec quatre jeux décisifs disputés avant de venir à bout du coriace Alejandro Davidovich Fokina (7-6 [7-4], 6-7 [5-7], 7-6 [7-5], 7-6 [7-4]).

Le Russe Andrey Rublev, sixième mondial, est pour sa part en mode tornade : il n'a eu besoin que de 1h47 pour éliminer le Lituanien Ricardas Berankis (93e) sur le score sans appel de 6-4, 6-2, 6-0. Il affrontera le Croate Marin Cilic (27e), finaliste à Melbourne en 2018, samedi, pour une place en huitièmes de finale.

Au premier tour, Rublev avait déjà expédié son adversaire, l'Italien Gianluca Mager (65e), en 1h24 (6-3, 6-2, 6-2). Le Russe de 24 ans, vainqueur de la Coupe Davis 2021, avait atteint les quarts de finale à Melbourne l'an dernier.

Schwartzman à la trappe, Sinner tranquille

L'Argentin Diego Schwartzman, 13e mondial, a été surpris par l'Australien Christopher O'Connell, 175e à l'ATP et invité par les organisateurs. Ce dernier s'est imposé 7-6 (8/6), 6-4, 6-4. A 27 ans, O'Connell participe à son quatrième Open d'Australie. Il restait sur une défaite au 2e tour l'an passé.

Jannik Sinner n'a quant à lui pas tremblé face à Steve Johnson et s'est imposé en trois sets pour le dernier match du jour. La tête de série 11 défiera Taro Daniel au troisième tour, tombeur d'Andy Murray. Le Britannique n'a pas pu confirmer sa belle victoire du premier tour contre la tête de série numéro 21, Nikoloz Basilashvili. L'ancien numéro un mondial, invité par les organisateurs, a déçu, battu par le qualifié japonais en trois sets (4-6, 4-6, 4-6).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.