Open d'Australie : Rafael Nadal écarte Matteo Berrettini et se qualifie pour sa 29e finale en Grand Chelem

L'Espagnol s'est qualifié sans trop de difficultés face à l'Italien, vendredi. 

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Rafael Nadal lors de sa demi-finale face à Matteo Berrettini, le 28 janvier 2022, à Melbourne.  (WILLIAM WEST / AFP)

Rafael Nadal entre un peu plus dans l'histoire. L'Espagnol a remporté son duel face à l'Italien Matteo Berrettini, vendredi 28 janvier, en quatre sets 6-3, 6-2, 3-6, 6-3, en moins de trois heures de jeu. "Rafa" se hisse ainsi en finale de l'Open d'Australie, sa sixième à Melbourne, et sa 29e en Grand Chelem. 

En termes de matchs gagnés, l'Open d'Australie est le deuxième meilleur Majeur de Nadal (derrière Roland-Garros), mais celui qui lui réussit le moins en ce qui concerne les titres. Il n'en a gagné qu'un (2009) alors que Djokovic a gagné les neuf finales qu'il a jouées. Les deux hommes ont disputé en 2012 la plus longue de l'histoire des tournois du Grand Chelem, le Serbe s'imposant après cinq heures et 53 minutes.

"Je ne pense qu'à l'Open d'Australie"

Rafael Nadal n'a pas fait dans la dentelle face à un Matteo Berrettini méconnaissable. L'Italien de 25 ans, qui jouait sa deuxième demi-finale de Grand Chelem, est apparu sans solution face à l'Espagnol, et beaucoup moins agressif que lors de ses précédents matchs, notamment contre Gaël Monfils en quarts.

Après avoir confortablement remporté les deux premiers sets, Nadal a eu une petite baisse de régime dans le troisième où il a commis sept fautes directes, soit la moitié des 14 commises sur l'ensemble des trois premières manches. Et notamment, dans ce fameux jeu qui l'a vu concéder le break : des fautes de sa part et des coups d'éclat de son adversaire, comme ce passing shot de coup droit en bout de course pour mener 30-0.

L'Italien a breaké dans la foulée et conclu la manche sur son service. Mais dans le 4e set, le Majorquin a remis la marche avant. Opportuniste, il a pris le service de son adversaire à 4-3 afin de servir pour le match. Et n'a pas laissé passer sa chance. "Je ne pense qu'à l'Open d'Australie !", a assuré l'Espagnol après sa victoire. "J'ai très bien joué dans les deux premiers sets. Il y avait longtemps que je n'avais pas aussi bien joué", a souligné celui qui l'an dernier avait été éliminé en quarts par Tsitsipas après avoir mené deux sets à rien.

Nadal encore un peu plus dans l'histoire

Grace à sa victoire, Nadal reste dans la course à un 21e titre du Grand Chelem, ce qui ferait de lui le tennisman le plus titré en Grand Chelem. Il pourrait aussi devenir le deuxième joueur de l'ère Open, le quatrième dans l'histoire, à avoir remporté au moins deux fois chacun des Majeurs.

Un exploit réalisé par Novak Djokovic l'an dernier quand il a gagné Roland-Garros pour la deuxième fois. Mais l'Espagnol a, au moins, déjà fait son entrée dans un club restreint : celui des finalistes de Grand Chelem après avoir fêté leurs 35 ans. Il rejoint ainsi Ken Rosewall, Roger Federer, Mal Anderson et Andre Agassi. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.