Open d'Australie - Gaël Monfils : "j'aimerais me relever et me dire que ce cauchemar est fini"

L'Open d'Australie 2020 avait été une belle aventure pour Gaël Monfils, il n'en sera pas de même cette année. Le N.1 français, qui avait atteint les huitièmes de finale l'an dernier à Melbourne, a été éliminé dès le premier tour du Grand Chelem australien par le Finlandais Emil Ruusuvuori (86e) après cinq sets et 3h46 de jeu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Gaël Monfils s'est incliné lors du premier tour de l'Open d'Australie face au Finlandais Emil Ruusuvuori. (DAVID GRAY / AFP)

L'année débute très mal pour Gaël Monfils. Le N.1 français s'est incliné face au jeune Finlandais Emil Ruusuvuori (86e) lors du premier tour de l'Open d'Australie en cinq sets (3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3). Alors qu'il avait bien entamé la rencontre en remportant le premier set, Monfils a concédé les deuxième et troisième manches au joueur de 13 ans son cadet, qui a inscrit quatre jeux consécutifs. De quoi lui permettre de renverser le troisième set (de 3-5 à 7-5). Le Français n'a pas lâché, sauvant trois balles de break d'entrée dans le quatrième set pour finalement remporter la manche. Mais dans la cinquième, Monfils a manqué l'occasion de prendre le service de son adversaire avant de lui céder son engagement. Le Finlandais, fébrile sur les trois premières balles de match, a fini par s'imposer après un combat de près de quatre heures de jeu.

Pas de victoire depuis près d'un an 

La série noire continue pour Gaël Monfils, qui signe là sa septième défaite consécutive depuis la reprise de la saison. La Français de 34 ans n'a plus gagné depuis près d'un an, sa dernière victoire remontant au tournoi de Dubaï en février 2020 face à son compatriote Richard Gasquet. Ses quatre matches disputés à l'automne s'étaient soldés par autant de défaites avant son forfait à Bercy. L'ATP Cup, disputée la semaine dernière lors de laquelle la France s'est faite éliminée avant son dernier match de poule, n'a pas permis à Monfils de bien commencer l'année. Après sa défaite contre Matteo Berrettini (6-4, 6-2), le Parisien avait choisi de faire l'impasse face à l'Autriche. 

Son association à l'intersaison avec Richard Ruckelshausen et l'exigeant Autrichien Günter Bresnik, ex-entraîneur du N.3 mondial Dominic Thiem, peine pour le moment à porter ses fruits, malgré le "travail" fourni par Monfils à l'entraînement et sa "patience".

Des larmes en conférence de presse

Gaël Monfils est apparu perdu en conférence de presse après sa défaite face au Finlandais. Le N.1 français le reconnaît lui-même, il ne "se sent pas bien""j'ai zéro confiance. Je n'ai pas de repères, c'est dur. (...) Je n'arrive pas à trouver mon jeu, à servir, je fais des fautes, je suis six mètres derrière, je mets des bâches."

"Je sais que j'ai beaucoup perdu et ça me fait mal. Et le pire dans tout ça, c'est que je taffe, je m'entraîne comme un boucher mais je n'y arrive pas", a expliqué le onzième joueur mondial, les larmes aux yeux. "J'aimerais me relever et me dire que ce cauchemar est fini mais je ne sais pas quand ça va s'arrêter. Je n'arrive pas à trouver le bon tempo, la bonne cadence, mon jeu." A quoi se raccroche-t-il alors ? "A rien. Ma mère me dirait simplement : il faut continuer à s'entraîner et ça reviendra", a conclu le Français, en sanglots.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.