Open d'Australie : Adrian Mannarino au bout du suspense, fin de parcours pour Diane Parry et Luca Van Assche... Ce qu'il faut retenir des matchs de vendredi

Les Français Diane Parry et Luca Van Assche ont été éliminés, vendredi à Melbourne. En revanche, les favoris ont tenu leur rang et Adrian Mannarino s'est qualifié après un nouveau match marathon en cinq sets.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min
Adrian Mannarino lors de sa victoire face à Ben Shelton au troisième tour de l'Open d'Australie, le 19 janvier 2024. (ANTHONY WALLACE / AFP)

Après les exploits majuscules des deux Français Clara Burel et Arthur Cazaux la veille, le clan tricolore a encore savouré une belle performance de l'un de ses siens à Melbourne, en la personne d'Adrian Mannarino, numéro un français, qui a battu le jeune et fougeux Ben Shelton, 16e mondial, vendredi 19 janvier. Les autres tricolores engagés, Diane Parry et Luca Van Assche, n'ont toutefois pas validé leur billet pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie.

Les favoris n'ont, eux, pas tremblé. Ils n'ont laissé que des miettes à leurs adversaires, se qualifiant en 52 minutes pour la tenante du titre Aryna Sabalenka, 61 minutes pour Coco Gauff et moins de deux heures pour Jannik Sinner. Novak Djokovic a lui aussi tranquillement passé ce troisième tour

Les Français : Adrian Mannarino en folie...

Un match une nouvelle fois irrespirable. Le numéro 1 français et 19e mondial, Adrian Mannarino s'est imposé face au jeune Américain Ben Shelton au terme d'un match en cinq sets 7-6 (7-4), 1-6, 7-6 (7-2), 6-3, 6-4 et 4h46 de jeu. A 35 ans, le Français, infatigable, a trouvé les ressources pour s'offrir une nouvelle victoire en cinq sets, comme les deux précédentes depuis le début de cette édition. Trois matchs en cinq sets en première semaine de l'Open d'Australie, il s'agit là d'une première depuis Alexandr Dolgopolov en 2012, selon le compte X de statistiques Jeu, set et maths.

Après une première manche de haute volée, remportée par le Français, le jeune joueur de 21 ans s'est rebellé face au jeu imprévisible et au toucher de balle délicieux de Mannarino. Mené deux sets à un, le Francilien s'est finalement remobilisé pour renverser un nouveau match. Adrian Mannarino égale ainsi sa meilleure performance en Grand Chelem en se qualifiant pour les huitièmes de finale. "A la fin, je ne pensais plus à rien. C'était fou, c'était fou. A certains moments, c'était dingue. Quand ça tourne dans votre sens, tout ce bruit, cette agitation, cette ambiance, c'est très sympa, [les supporters sont d'un] soutien formidable", a-t-il réagi après son exploit.

Pour la suite, "je veux juste profiter du moment, c'est fabuleux pour moi d'être en huitièmes. Je veux profiter de ce match, de cette victoire, avec mon équipe", a-t-il ajouté. Grâce à cette victoire de taille, Adrian Mannarino rejoint, toujours d'après Jeu, set, et maths, le cercle fermé des joueurs (Roger Federer, Rafael Nadal, Gaël Monfils et Novak Djokovic) à s'être qualifiés pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie après avoir fêté leurs 35 ans depuis 1980. Pour le prochain tour, il aura de nouveau rendez-vous avec l'histoire puisqu'il affrontera le tenant du titre, Novak Djokovic.

... et la désillusion pour Diane Parry

Mauvaise journée en revanche pour les autres Tricolores engagés vendredi à Melbourne. La Française Diane Parry (72e mondiale) a été renversée au super tie-break par la pépite russe Mirra Andreeva, déjà dans le top 50 à 16 ans, pour son troisième tour. Cruel puisqu'elle menait 5-1 et eu une balle de match dans le troisième set, sur le service de la jeune Russe. 

Andreeva s'est finalement imposée 1-6, 6-1, 7-6 (10-5) après quasiment deux heures et demi de jeu. La jeune Russe se hisse, déjà, pour la deuxième fois de sa carrière naissante en huitièmes de finale en Grand Chelem après Wimbledon 2023. Elle y affrontera soit la numéro 11 mondiale Barbora Krejcikova, soit la qualifiée australienne Storm Hunter.

De son côté, Luca Van Assche (79e) n'a rien pu faire face à Stéfanos Tsitsipas. Le numéro 7 mondial, et finaliste sortant, a accéléré au troisième tour aux dépens du jeune Français, dominé 6-3, 6-0, 6-4 en à peine plus de deux heures de jeu. En huitièmes de finale, le Grec affrontera le 12e mondial Taylor Fritz, tombeur du Hongrois Fabian Marozsan (67e).

Les favoris : Aryna Sabalenka expéditive, Novak Djokovic se rassure

Elle n'a pas traîné pour se qualifier. Coco Gauff, 4e mondiale et lauréate de l'US Open 2023, n'a laissé que deux jeux à sa compatriote américaine Alycia Parks (82e), surclassée 6-0, 6-2 en 61 minutes. Gauff, qui fêtera ses 20 ans au mois de mars, affrontera la Polonaise Magdalena Frech (69e) ou la qualifiée russe Anastasia Zakharova pour une place en quarts de finale. Elle égale pour l'instant sa meilleure performance à l'Open d'Australie : elle y avait déjà atteint les huitièmes de finale en 2020 et en 2023.

Encore plus rapide, Aryna Sabalenka, numéro 2 mondiale et tenante du titre, n'a laissé aucune chance à l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (33e) en s'imposant 6-0, 6-0 en 52 minutes. En trois matches, la Biélorisse n'a laissé échapper que six jeux et, au total, a passé moins de trois heures sur le court. En huitièmes de finale, elle affrontera l'Américaine Amanda Anisimova, ex-21e mondiale retombée au-delà de la 400e place mondiale, de retour sur le circuit après avoir connu une période difficile.

Lui aussi n'a laissé que des miettes à son adversaire. Le numéro 4 mondial Jannik Sinner a rallié les huitièmes de finale sans perdre le moindre set après sa victoire 6-0, 6-1, 6-3 contre l'Argentin Sebastian Baez (29e). L'Italien de 22 ans, un des principaux outsiders du Grand Chelem australien, affrontera le 15e joueur mondial Karen Khachanov pour une place en quarts de finale. Comme au tour précédent, il a passé moins de deux heures sur le court vendredi. L'Italien reste le seul joueur à avoir battu le numéro 1 mondial Novak Djokovic, à deux reprises (au Masters, en phase de poules, et en Coupe Davis) entre Wimbledon et la fin de la saison 2023.

En session de nuit, Novak Djokovic a lui aussi déroulé pendant les deux tiers de son match l'opposant à Tomás Martín Etcheverry. Le tenant du titre a expédié l'affaire en 2h30 et trois sets (6-3, 6-3, 7-6). Plus percutant dans la troisième manche, l'Argentin n'était pas loin de remporter le set et de pousser Djokovic dans une quatrième manche. Mais c'était sans compter sur l'expérience du maître des lieux, décuple champion à Melbourne, qui a resserré son niveau de jeu au tie-break pour l'emporter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.