Cet article date de plus de deux ans.

Open d'Australie - Coups de chaud sur Halep, Wawrinka, Raonic, Nishikori et Azarenka

La 2e journée de l'Open d'Australie a confirmé la bonne forme de certaines favoris. Chez les femmes, qualifications faciles de Serena Williams, Naomi Osaka, Madison Keys, Karolina Pliskova, Garbine Muguruza, Elina Svitolina, Ana Sevastova. Chez les hommes, victoires faciles de Novak Djokovic, Alexander Zverev, Borna Coric, Daniil Medvedev, David Goffin. Pour d'autres, les difficultés sont déjà apparues. Parfois insurmontables.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (WILLIAM WEST / AFP)

Simona Halep, N.1 mondiale vacillante

Au dernier US Open, Simona Halep avait trébuché dès le 1er tour. Comme l'année d'avant, et comme en 2016 et 2017 à l'Open d'Australie. Pour son entrée en lice, la Roumaine était donc avertie, d'autant plus que le hasard avait placé Kaia Kanepi face à elle. L'Estonienne n'est pas la plus connue du circuit, mais c'est déjà elle qui avait expulsé la N.1 mondiale de Flushing Meadows l'été dernier. Eliminée au 1er tour à Sydney, la Roumaine a frôlé la correctionnelle, en étant menée 1 set 0 et un break de retard. La finaliste en titre a fini par s'imposer 6-7, 6-4, 6-2 en 2h11.

Milos Raonic, la solidité d'un choc

Affronter Nick Kyrgios d'entrée, à Melbourne, avec le soutien du chaud public, cela n'avait rien d'une promenade pour Milos Raonic. Mais le Canadien, 17e mondial, qui avait été sorti dès le 1er tour l'an dernier par le 86e mondial, a su montrer les muscles: 30 aces dans la musette, cela sert. En moins de 2h, la tête de série N.16 a dominé le 51e mondial, qui a fait appel au kiné dans la 3e manche, 6-4, 7-6 (7/5), 6-4. Mais rien n'est épargné à Raonic, qui devra, au prochain tour, défier un autre cador du circuit: Stan Wawrinka.

Stan Wawrinka, le rappel à l'ordre

A la recherche de ses sensations passées depuis plusieurs mois, Stan Wawrinka a souffert au 1er tour. Opposé lui-aussi à une délicate entrée en matière contre l'insaisissable Ernests Gulbis, le Suisse est passé en deux manches, sans en avoir gagné une seule. La raison en est simple: son adversaire a été contraint à l'abandon. Il s'est blessé au dos au début du 2e set, après avoir empoché le 1er 6-3, et après avoir bénéficié à deux reprises des soins, le Letton a préféré abandonner. Il était alors mené 3-1 par le Suisse. Une heure sur le terrain, "Stan the Man" n'a pas forcé, mais il n'a pas brillé.  Il jouera Raonic, contre lequel il a perdu leurs deux derniers duels (US Open 2018, Australie 2016) alors qu'il avait gagné les quatre précédents.

Kei Nishikori, la malchance du débutant

Tête de série N.8, Kei Nishikori a bien cru qu'il serait éliminé dès le 1er tour d'un Grand Chelem pour la première fois depuis 2015 (à l'US Open). Face à lui, le Polonais Kamil Majchrzak, 176e position à l'ATP issu du tableau des qualifications. Pour son premier match dans le tableau final d'un Majeur, le joueur de 23 ans a mené deux sets à zéro (6-3, 7-6). Sauf que la fatigue, le manque d'habitude et très certainement le stress, l'ont rempli de crampes. Mains et jambes tétanisées, le Polonais a fini par abandonner après avoir perdu les deux autres manches 6-0, 6-2, et alors qu'il était mené 3-0 dans le 5 set. Le Nippon s'en tire, mais au prochain tour, il jouera l'immense serveur, Ivo Karlovic, vainqueur de trois des quatre jeux décisifs disputés contre un autre Polonais, Hurkacz.

Victoria Azarenka, l'espoir encore déçu

Deux fois victorieuse à Melbourne (2012, 2013), l'ancienne N.1 mondiale Victoria Azarenka n'en finit plus de revenir. Après les saisons 2016 (fin de saison après Roland-Garros) et 2017 (2 tournois joués) réduites en raison de blessures, de grossesse puis de problèmes familiaux, elle avait fait son retour en 2018, lors de la mini-tournée américaine. Sa demi-finale à Miami était finalement restée sans lendemain. Aujourd'hui, face à l'Allemande Laura Siegemund (110e mondiale), elle a encore connu le creux de la vague. En 2h42, elle s'est inclinée 6-7 (5/7), 6-4, 6-2. Elle n'a toujours pas gagné un seul match en deux tournois en 2019.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.