Cet article date de plus de deux ans.

Open d'Australie : Après quatre mois difficiles, Rafael Nadal assure et se rassure

Le N°2 mondial, Rafael Nadal, a rassuré pour son retour en compétition officielle quatre mois après son abandon à l'US Open. L'Espagnol a écarté l'Australien James Duckworth, bénéficiaire d'une invitation, en trois sets 6-4, 6-3, 7-5, au premier tour de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JEWEL SAMAD / AFP)

Voilà qui devrait rassurer tout le monde. Bien qu'il faille attendre une véritable opposition pour se faire une bonne opinion, nous devrions avoir un Rafael Nadal compétitif à l'occasion de l'Open d'Australie qui a commencé dans la nuit de dimanche à lundi. Le joueur aux 17 titres en Grand Chelem - dont 1 ici à Melbourne - n'a pas laissé la moindre chance à l'Australien et 237e mondial, James Duckworth. Bénéficiant d'une wild-card, il n'a jamais pu rivaliser avec "Rafa", vainqueur tranquille en trois sets (6-4, 6-3, 7-5). Au prochain tour, 

Nadal : "Difficile de trouver son rythme"

"Ce n'est pas facile de revenir après plusieurs mois sans compétition, surtout face à un joueur très agressif sur chaque point, c'est difficile de trouver son rythme. C'est toujours difficile de reprendre après une blessure, je sais de quoi je parle", a déclaré "Rafa" à même le court. Les derniers jeux de la partie l'ont montré : en tête à 5-3 et au service pour le gain du match, Nadal a vu son adversaire recoller à 5-5 avant de conclure deux jeux plus tard. Le Majorquin de 32 ans n'était plus apparu sur le circuit depuis son abandon en demi-finale de l'US Open début septembre, touché au genou droit. Il s'était ensuite blessé aux abdominaux fin octobre, avait subi une arthroscopie de la cheville droite en novembre, avant de connaître une alerte à une cuisse début 2019. On l'avait seulement vu lors de deux exhibitions, à Abu Dhabi fin décembre, et à Sydney il y a une semaine.

Avec AFP.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.